Mobilier urbain intelligent : les réseaux sociaux dans la ville ?

Mobilier urbain intelligent : les réseaux sociaux dans la ville ?

Malgré la promesse du SoLoMo, le mouvement « social, local et mobile » popularisé par LeWeb en 2011, et des prophètes de la ville numérique en général, le mobilier urbain connecté n'a pas encore envahi nos rues. Et pour cause : il ne suffit pas de rendre un objet communiquant pour le rendre intelligent ! C'est le constat dressé par Philippe Gargov, du cabinet de tendances Pop-up urbain, qui remarque qu'en matière d'hybridation online/offline, les innovations réellement astucieuses restent rares.

« Un dispositif demandant une action particulière pour fonctionner n’est pas viable sur la durée, confirme au géographe Vincent Autin, le lyonnais de 22 ans à l'origine du projet iGirouette : on "joue" une fois, deux fois voire trois fois avec, et c’est terminé ».

Dans cette catégorie, le jeune entrepreneur cite les QR codes, reprenant l'avis assez partagé selon lequel ces petits codes 2D à scanner seraient, somme toute, assez gadgets.

Alors, qu'est-ce qu'un mobilier urbain intelligent qui marche ? Pour Philippe Gargov, ce serait un concept alliant poésie et simplicité d'usage, et que les citadins peuvent s'approprier facilement. iGirouette en est un bon exemple : ce panneau de signalisation 2.0 a la curieuse propriété de matérialiser les réseaux sociaux dans la ville.

Le principe est simple : vous twittiez déjà depuis votre ordinateur, et sur votre smartphone. Et si, maintenant, vous twittiez sur les panneaux de signalisation ? iGirouette est un panneau multidirectionnel qui s'alimente des contributions des internautes sur les réseaux sociaux. 

Vous louez votre appartement ? Envoyez un tweet avec le mot-clé associé au panneau, comportant votre message et une géolocalisation. Celui-ci le récupérera immédiatement, et pendant 4 minutes, il affichera par exemple « Appart à louer à 50 mètres »... en se tournant automatiquement dans la direction indiquée !

Mais le logiciel associé au panneau ne se contente pas de lire les réseaux sociaux. Il se connecte aussi aux flux d'informations des services urbains - association de commerçants, service communication municipal, Vélib’, transport en commun... - ou encore à des bases OpenData. Et il sait distribuer une information contextualisée au bon moment, en toute autonomie.

« iGirouette est une vraie signalétique intelligente, permettant par exemple d’orienter des flux de personnes. Et surtout, elle relève la tête des personnes de leurs smartphones », explique Vincent Autin.

L'inventeur trouvait cette interface personnelle un peu trop « égoïste » pour convenir à nos balades en ville. D'où l'orientation vers une interface publique, diffusant des informations publiques :

« Une masse gigantesque de données existent au dessus de nos têtes, une bonne partie alimentée avec les réseaux sociaux. Cette masse de données est soit inexploitée, soit inexploitable. L’idée était de dessiner un dispositif qui sache quoi diffuser, et où le diffuser ».

Pour finir, l'information contextualisée permet de faire découvrir des évènements ou des lieux. Vincent Autin explique qu'il s'est inspiré pour cela du concept de sérendipité, cet art de trouver ce que l'on ne cherchait pas... et qui anime le quotidien de tout citadin (pas trop) pressé.

Vous faites partie de la (longue) liste de collectivités et acteurs de l'urbain intéressés ? Sachez que l'équipe iGirouette recherche des financements pour la fabrication d'une pré-série. Et pourquoi ne pas leur proposer le crowdfunding pour les aider à réaliser ce beau projet ?

On en parle sur Twitter


1 Comments


Pierre Lettelier

Le mobilier urbain intelligent fascine de plus en plus. La ville connectée, c'est pour bientôt, et la ville de Paris a déjà présenté plus de 40 projets de mobilier urbain intelligent pour les années à venir... www.sinoconcept.fr/.../

le 20 June 2013 à 3h32

Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading