Vincent Peillon : « Un enseignement numérique pour tous les élèves dès 2013 »

Vincent Peillon : « Un enseignement numérique pour tous les élèves dès 2013 »

Vendredi 14 décembre, la loi pour la refondation de l’école sera présentée devant le Conseil supérieur de l’éducation. A cette occasion, le ministre Vincent Peillon revient sur certains points essentiels de la loi dans un article de Journal du Dimanche.

> Un « service public de l'enseignement numérique » pour résorber le retard français

Parmi les différentes mesures prévues - nouveau cycle CM2-sixième, apprentissage d’une langue vivante dès le CP, nouvelles écoles de professorat et un programme de morale laïque – le ministre réaffirme l'engagement de l'Etat en faveur du développement des outils numériques à l’école.

Evaluée dans son usage des TICEE, les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement, la France est actuellement classée 24ème (sur 27) par la Commission européenne. Pour remédier à ce retard, le gouvernement souhaite instaurer un « service public de l’enseignement numérique dès la rentrée 2013 ».

> Former les jeunes à leur environnement futur

Comment préparer les jeunes à un environnement en mutation rapide ? Pour le Ministre, une première réponse réside dans l'accès aux technologies : on y parviendrait en équipant les classes d’outils pédagogiques numériques pour les élèves et les professeurs, et en développant, entre autres, des outils publics d’aide aux devoirs, accessibles en ligne. Les élèves auraient ainsi la possibilité de s’habituer aux nouveaux modes de travail dès l’école primaire.

Mais posséder l'outil ne suffit pas : une bonne connaissance de ses différents usages est également nécessaire. Les professeurs recevront donc une formation spécifique, adaptée à cette nouvelle forme d’apprentissage via le numérique. La volonté du ministre est de faire de l’école un lieu d’apprentissage du numérique à part entière :

« Je souhaite que chaque élève ait un ordinateur ou une tablette devant lui d’ici la fin du quinquennat » a-t-il annoncé.

Equiper l’école républicaine d’outils numériques, et former les professeurs : deux conditions essentielles pour saisir les opportunités qu'offrent le numérique pour repenser l’enseignement, de la composition des programmes aux modes d’évaluation des élèves ?

On en parle sur Twitter


Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading