Le très haut débit pour tous les Européens, d'ici 2020?

Le très haut débit pour tous les Européens, d'ici 2020?

À l'occasion de la présentation de son « Agenda digital », début octobre, la Commission européenne a annoncé qu'elle consacrera 9,2 milliards d'euros au développement du haut débit dans les Etats membres. Objectif : 30Mb/s pour tous d'ici 2020.

« Sans investissement, nous condamnons nos citoyens à des connexions lentes avec des pannes fréquentes. L'argent privé ne peut pas tout faire, le haut débit a aussi besoin d'un soutien public », a martelé Neelie Kroes, commissaire européenne en charge des nouvelles technologies, cette semaine à Bruxelles.

C'est pourquoi, d'ici à 2020, la Commission européenne va consacrer un quart de ses 40 milliards d'euros d'investissements stratégiques au financement des infrastructures de haut et de très haut débit. Ceci permettra le raccordement de 45 millions de foyers supplémentaires. Au-delà de l'amélioration du service aux habitants, l'enjeu est économique : c'est 50 milliards d'euros de richesse supplémentaire qui devraient être ainsi générés sur cette même période.

« L'Europe ne doit pas se faire distancer »

Cet important effort financier intervient alors que l'Union européenne craint de se faire distancer par les Etats-Unis... et la Chine. Cette dernière aura réalisé « 35 millions de raccordements à la fibre optique sur la seule année 2012 », tandis que « seul 1% des Européens y a accès », s'alarme Neelie Kroes.

En conséquence, la Commission européenne s'est fixé un objectif ambitieux : que tous les foyers du vieux continent aient au minimum accès à une connexion de 30Mb/s à l'horizon 2020. Une barre fixée très haut. À titre de comparaison, c'est presque quatre fois plus que le débit moyen constaté aux Pays-Bas (8,8), meilleur élève européen, et six fois plus qu'en France (4,9).

Les autorités françaises se veulent bien plus prudentes. Fleur Pellerin, ministre délégué à l'économie numérique, annonce un objectif gouvernemental de « 5 à 6Mb/s » pour chaque foyer d'ici 2017.

On en parle sur Twitter


Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading