Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

Des cours de codage dès 6 ans ? C'est possible... en Estonie !

0

L’Estonie s’apprête-t-elle à devenir le pays le plus « geek » de l’Union européenne ? C’est en tout cas la voie qu’emprunte cette nation de 1,3 millions d’habitants, en introduisant des cours de codage informatique dès l’école primaire.

Tout commence en 1996. Toomas Hendrik Ilves et Jaak Aaviksoo, un diplomate et un chercheur estoniens, créent la Tiger Leap Foundation, dont le but était d’équiper chaque établissement scolaire d’un accès internet et d’un laboratoire informatique. Seize ans plus tard, ces hommes visiblement talentueux sont respectivement devenus président de la République et ministre de l’Éducation. Leur marotte ne les a pas quittés, tandis que la petite fondation est devenue grande.

> Trente enseignants expérimentent

Elle lance pour cette rentrée une expérimentation baptisée « ProgeTiiger », qui vise à faire des élèves estoniens « des utilisateurs avisés d’ordinateurs » et, pourquoi pas, les as du codage informatique de demain !

« Les premiers cours sont tenus par une trentaine d’enseignants, mais nous avons l’intention d’élargir le programme de façon significative », ambitionne déjà Ave Lauringson, en charge de cette initiative pour la Tiger Leap Foundationinterrogée par Gigaom. Des clubs extrascolaires dédiés au codage sont également mis en place, pour ceux qui souhaiteraient prolonger l’expérience en dehors de la classe.

> Bientôt obligatoire, de 6 à 16 ans ?

Tous ne deviendront pas des développeurs de renom, mais ils sauront à minima « créer un logiciel simple ». À terme - dès l’année prochaine promettent certains - la fondation et le ministère de l’Éducation et de la Recherche comptent faire du codage une matière obligatoire, suivie dès l’âge de six ans et ce jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire, actuellement fixée à 16 ans. Le langage informatique fera alors partie du socle commun de connaissances, au même titre que les mathématiques ou l’Histoire.

L’Estonie n’en est pas à son coup d’essai en matière de numérique. Elle peut se vanter d’avoir vu naître des start-up comme KaZaA et Skype, et de terminer régulièrement dans le peloton de tête des compétitions internationales de hacking. Elle est saluée comme l’une des démocraties d’Europe où les TIC sont les plus intégrées aux services publics, la majorité des services gouvernementaux est ainsi gérée en ligne, comme nous vous l'avions expliqué lors de notre reportage sur place.

Matthieu Lamarre le 06/09/2012
Matthieu
Matthieu Lamarre le 06/09/2012
Photographie : Marjan Krebelj

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.