Territoires numériques : 22 propositions pour la France de demain

Territoires numériques : 22 propositions pour la France de demain

"Les territoires numériques de la France de demain", c'est le nom du rapport remis le 18 septembre dernier à Cécile Duflot par Claudy Lebreton, président du Conseil général des Côtes-d’Armor et de l’Assemblée des départements de France. Pour combattre une nouvelle fracture numérique - davantage humaine que technologique - dans nos territoires, ce document énumère 22 propositions, parmi lesquelles "l’urgence de développer massivement le télétravail", une volonté d'engager les collectivités territoriales pour développer les services et pratiques numériques, la création de Conseils locaux du numérique ou encore la nomination de coordinateurs locaux des politiques publiques du numérique.
 

> Des politiques numériques territorialisées

Faisant le constat d'un pays moyen et suiviste, aux politiques indéterminées et aux attentes parfois contradictoires, le rapport note le volontarisme de l'Etat en matière d'e-administration et d'e-inclusion avec notamment la politique des espaces publics numériques, malgré une inflation de lois. Mais les territoires jouent en matière d'aménagement numérique un rôle de plus en plus primordial. Le territoire est en effet le lieu privilégié des expérimentations numériques, tandis que l'élu local est un observateur privilégié des inégalités et des besoins de sa population.

C'est donc à nos régions que doit revenir l'essentiel des initiatives en matière de numérique, selon le rapport qui préconise de "se coordonner dans la proximité" (proposition 1) en promouvant la culture, les pratiques et les services numériques à l’échelle des bassins de vie. Concrètement, un coordonnateur territorial à l’innovation et à la culture numérique pourrait jouer ce rôle, appuyé par des Conseils locaux du numérique. Les collectivités seraient aux avant-postes des politiques numériques avec un cadre d'action de référence : les "Conventions numériques" (proposition 2).
 

> Mettre en réseau le travail, la santé, l'énergie, l'administration sur le territoire

La plupart des domaines dans lequel le numérique porte actuellement les espoirs d'une société plus durable ont été réunis dans le rapport, qui réfléchit au moyen de les développer sur l'ensemble des territoires. La mise à disposition et la libre circulation des informations est à l'honneur, qu'il s'agisse d'e-santé, d'énergie ou d'e-administration : pour construire des "systèmes d’information de santé territorialisés" (proposition 14), des "réseaux électriques intelligents" (proposition 17) ou un "domaine public numérique" (proposition 6), Claudy Lebreton engage à respecter des critères d’interopérabilité, de mutualisation et d’accessibilité des données et à les conserver dans les territoires. L'open data territorial doit ainsi appuyer la dématérialisation de l'administration pour porter le service public dans les territoires les plus éloignés.

Le travail pourrait également être mis en réseau pour rééquilibrer l'aménagement du territoire, suggère le rapport qui préconise ainsi de développer massivement le télétravail pour redistribuer spatialement les emplois. Les tiers-lieux sont jugés plus propices que le domicile au développement d’un télétravail qui n’isole pas les salariés, relève Zevillage.
 

> Éduquer, former, accompagner avec le numérique

L'éducation n'est pas laissée de côté par le rapport, qui propose de mettre "la culture et (les) technologies numériques au rang des disciplines fondamentales de notre système d’éducation" (proposition 11). Pour favoriser une culture de l'innovation pédagogique, la proposition 12 veut "coordonner dans le domaine du numérique l’action de tous les acteurs de l’éducation et de la formation grâce à des conventions territoriales pluriannuelles".

Enfin, la solidarité numérique pour tous pourrait être favorisée avec notamment des espaces publics numériques plus innovants, en densifiant leur maillage territorial et en élargissant leur champ d’intervention à la culture et à la formation, au travail et aux solidarités, à l’expression citoyenne et aux télé-services, à la création et à l’innovation (proposition 4).

Pour consulter le rapport et découvrir la douzaine d'autres propositions qu'il formule, c'est par ici !

Tommy Tommy Pouilly le 23/09/2013
Photographie

On en parle sur Twitter


Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading