Le numérique ne tue pas la musique, il la sauve !

Le numérique ne tue pas la musique, il la sauve !

« Difficile de se rappeler un début d'année avec une telle vibration dans l'air » : cette phrase rédigée par Frances Moore, CEO de l'International Federation of the Phonographic Industry (IFPI) dans un communiqué résume bien la fébrilité actuelle de l'industrie de la musique. VentureBeat nous explique pourquoi, avec trois infos-clé : 
 

L'industrie de la musique dépasse pour la première fois ses revenus de 1998

C'est ce qui a déclenché le buzz : longtemps déclinante, souvent présentée comme menacée voire moribonde, la musique se porte bien, merci. Au niveau global, elle a même présenté sa meilleure performance depuis 1998 : c'est ce que révèle l'imposant rapport 2013 de l'IFPI. De bons résultats que l'industrie doit notamment à la croissance de la musique numérique, qui a déjà dépassé les supports physiques dans des marchés aussi variés que les Etats-Unis, l'Inde ou la Suède. 
 

La numérisation ne fait que commencer

Bien entendu, le chemin à parcourir reste encore long. La musique numérique ne représente au niveau mondial que 34% des revenus de l'industrie, et sa croissance reste lente : 5,6 milliards de dollars en 2012 contre 5,1 en 2011. Mais la tendance est actée.
 

Télécharger, c'est dépassé ?

Même si le téléchargement illégal reste une épine dans le pied des industriels, le redressement de l'industrie musicale est stimulé par le fait que les gens préfèrent aujourd'hui s'abonner à des services de musique en streaming que de télécharger des fichiers musicaux. C'est le cas en Suède, en Corée du Sud mais aussi en France. Au niveau mondial, le marché de l'abonnement à la musique en ligne croît ainsi plus rapidement que celui du téléchargement. 

Ce sont les raisons qui font dire à Edgar Berger, Président de Sony Music, que le numérique ne tue pas la musique... au contraire, il la sauve !

Tommy Tommy Pouilly le 27/02/2013
Photographie
  • DJ BoxPar CraigRigby via Flickr

On en parle sur Twitter


Pingbacks and trackbacks (2)+

Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading