Éducation

Bilan BETT 2013 : l'humain au coeur de l'éducation par le numérique

0

Alors que le BETT 2013 s'est achevé samedi 2 février dernier, retour sur les rencontres du salon qui a réuni certaines des plus grandes personnalités du monde de l'éducation et des nouvelles technologies. Le tout pour échanger sur les grandes tendances de l'éducation de demain au sein de l'école du futur.

Le BETT ressemble de loin à une exposition où les écrans tactiles et les ordinateurs sont rois. L'ambiance est conviviale, le café coule à flot et les bonbons offerts sur les différents stands font le bonheur des visiteurs. De loin. Mais de près, c'est aussi et surtout un immense salon londonien réunissant intervenants de qualité et speakers vedettes comme raconté ici et . Avènement de la classe dématérialisée, importance des interactions dans l'enseignement à distance et innovations sont tout autant de sujets débattus entre les murs du salon.

Changement de paradigme : l’avènement de la classe dématérialisée

L’enseignement en ligne s’est imposé comme un sujet récurrent chez de nombreux experts. En l’espace d’une dizaine d’années, le paradigme de la classe « élèves patients et à l'écoute de la leçon devant un enseignant » a changé :

« Nous ne pouvons pas revenir dans un monde où l’enseignement se résume à un face à face dans une classe » a affirmé Armand d’Angour, professeur de lettres classiques à l’université d’Oxford. 

Autre différence notable avec l'école en « face à face » : la multiplication des plateformes en ligne. Daphne Koller - son entretien avec RSLN est disponible ici - est venue présenter Coursera . Cette plateforme de cours en ligne ouverts et massifs dont elle est la co-fonfatrice compte désormais près de 2,5 millions d’utilisateurs. 

La professeure de Stanford a ainsi proposé un plaidoyer pour une valorisation de l’enseignement sur Internet. Ce dernier devrait en effet être vu comme un apprentissage permettant de créer des communautés d’intérêt capable de révéler de forts potentiels.


L’enseignement à distance : une histoire d’interactions

Et s’ils étaient nombreux à prôner l’usage du web et notamment de la vidéo et de l’image pour l’apprentissage, c’est bien l’humain qui reste au cœur du processus pédagogique.

Qu’il s’agisse des communautés d’intérêt ou des rapports entre enseignants et élèves, ce sont les relations entre les différents acteurs de classe, en ligne ou non, qui sont primordiales.

« Apprendre est une affaire d’interactivité, d’orientation personnalisée et d’interactions humaines » a ainsi résumé Armand D’Angour.

D’autres, à l’image d’Aaron Sams et de Jon Bergmann ont proposé leurs nouvelles méthodes éducatives. La classe inversée replace ainsi l’interaction entre l’élève et l’enseignant au cœur du dispositif scolaire : les étudiants sont invités à regarder les vidéos des cours en ligne avant la classe afin que cette dernière soit consacrée au travail sur les difficultés de chacun.

 

Processus, stratégie et sensibilisation

Stephen Heppell, le spécialiste européen de l’éducation et du numérique s’inscrit aussi dans cette logique. Selon lui, les professionnels devraient inclure les élèves dans l’élaboration des stratégies d’enseignement par le numérique pour que celles-ci soient plus efficaces : 

« Il ne faut pas penser à créer un meilleur apprentissage pour les jeunes, mais créer un meilleur apprentissage avec les jeunes. Il faut leur donner la parole. » 

Il n’a pas non plus manqué d’interpeller les responsables politiques à ce sujet : 

« On peut changer des pays entiers par l’éducation, il est temps d’agir » nous a-t-il ainsi déclaré.

Belinda Parmar, fondatrice de l’entreprise Lady Geek est aussi de celles et ceux partisans d'une ouverture de l'école : après avoir dénoncé l’absence de féminisation du secteur technologique, la jeune entrepreneuse a milité pour une sensibilisation des jeunes filles dès le plus jeune âge scolaire. Les enseignants jouent donc un rôle essentiel dans la déconstruction des clichés.

 

Des exposants toujours plus innovants

Mais le BETT rassemble aussi des dizaines d’exposants, mastodontes des nouvelles technologies comme start-ups innovantes. De retour sur les bancs de l’école, les visiteurs ont pu tester les innovations scolaires proposées.

Tableaux interactifs, écrans tactiles, usage de la vidéo et de l’audio par les élèves … les propositions étaient nombreuses pour stimuler la créativité des étudiants. Et le sport n’a pas été négligé. Différents outils mobilisant le quantified-self ont même été présentés.

Entre nouveaux usages et nouveaux outils, le BETT 2013 ne manquera pas d'inspirer de nouvelles pratiques pédagogiques en 2013. Et d'asseoir celles déjà mises en route par certains précurseurs.

Pour retrouver tous nos articles sur l'évènement, vous pouvez consulter le dossier BETT 2013 et aussi l'album photo.

Photographie : Photos par RSLN

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.