Daphne Koller : l'apprentissage en ligne pour une éducation « augmentée »

Daphne Koller : l'apprentissage en ligne pour une éducation « augmentée » Éducation

RSLN est au BETT, le salon incontournable pour se tenir informé sur l'école du futur. Après la présentation de ce qu'il fallait retenir de la première journée, voici un entretien avec l'une des intervenantes, Daphne Koller, co-fondatrice de la plateforme en ligne Coursera. Elle nous a accordé de précieuses minutes pour répondre à quelques questions concernant l’enseignement à distance. Entretien.

Daphne Koller est une femme comme on en croise peu. Diplômée du bac à l’âge de 17 ans, la jeune femme poursuit sur un master puis un doctorat dans la prestigieuse université de Stanford en Californie. Aujourd’hui professeure au département d’informatique de l’université, elle revient sur Coursera, la plateforme de cours en ligne qu’elle a co-fondé avec Andrew Ng. Objectif : démontrer les vertus de l’enseignement en ligne.

RSLN : Qu’est-ce qui vous a motivé à créer cette plateforme de cours en ligne ?

Daphne Koller :  Nous avons vite pris la mesure de ce que les cours en ligne représentaient et nous avons décidé de saisir l’opportunité. 

Pensez-vous vraiment qu’il soit possible de suivre des cours universitaires sur internet ? 

 Il n’est pas possible de suivre tout un cursus universitaire sur internet, tout dépend du sujet. Les expériences de biologie sont impossibles à réaliser en ligne évidemment. Mais les cours que nous proposons ont de très bons taux de réussite, et pour certaines matières, comme les bases de l’informatique ou le marketing, cet enseignement suffit.

Qu’en est-il des entreprises ? Pensez-vous qu’elles soient prêtes à accueillir des personnes formées en ligne ?

Nous savons que les entreprises sont prêtes à recruter des gens qui se sont formés par le biais de cours en ligne. Nous recevons régulièrement des emails de nos étudiants à ce sujet. Evidemment, ces cours ne sont pas des substituts aux diplômes. Personne ne le considère de cette manière.

Mais je pense que si quelqu’un se présente et explique avoir suivi différents cours sur Coursera, les employeurs seront plus enclin à valoriser cette initiative. C’est la preuve d’un certain potentiel.

Quel rôle pour les politiques dans l’enseignement en ligne ?

Aujourd’hui nous sommes à  un point où l’éducation en ligne devrait être prise très au sérieux, comme une manière de remplacer l’enseignement présentiel dans les cas où il n’est pas possible de faire autrement. C’est une éducation « augmentée » de très haute qualité.

Et c’est une alternative que les politiques doivent prendre en compte, notamment dans les pays en développement où les capacités éducatives sont plus limitées. 

On en parle sur Twitter


Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading