X ex-Twitter poursuit sa descente aux enfers en menaçant de supprimer la possibilité de bloquer

Alex Vandecker
Alex Vandecker Tags:
5 Min de lecture
Écoutez cet article
5/5 - (1 vote)

X, l’application anciennement connue sous le nom de Twitter, a connu de nombreux changements à la suite du rachat par Elon Musk, mais la plupart des outils de base du service sont restés inchangés. Au cours des dix mois qui ont suivi le changement de propriétaire du site, les utilisateurs ont été heureux de pouvoir suivre, mettre en sourdine et bloquer qui ils voulaient, même si le nom, l’icône et le mot “tweet” ont tous été radicalement repensés. On aurait pu penser que ces éléments resteraient inchangés, mais dans ses dernières actions, Musk cherche à s’en prendre à l’une des fonctionnalités les plus élémentaires de l’application.

Un tweet de Telsa Owners Silicon Valley, un compte populaire souvent retweeté par Musk, demandait à ses followers s’il y avait une raison de bloquer quelqu’un plutôt que de le mettre en sourdine. Musk a répondu à son tour en affirmant qu’il prévoyait de supprimer la possibilité de bloquer des comptes sur le site, à l’exception des DM. Dans le prolongement de son premier tweet, le dirigeant de X a déclaré que le blocage “n’a aucun sens”.

Sans surprise, ces remarques ont attiré l’attention des fans et des détracteurs de Musk, même les partisans soulignant que les robots spammeurs méritent d’être bloqués dans leur totalité. Même le compte qui a écrit le tweet auquel Musk a répondu n’était pas d’accord avec l’idée de supprimer la possibilité de bloquer.

Bien que Musk semble penser que l’inhibition suffirait dans la plupart des cas, il y a une grande différence entre l’inhibition et le blocage. La mise en sourdine d’un compte supprime les messages des utilisateurs sans les désabonner. Les utilisateurs mis en sourdine ne savent pas qu’ils ont été mis en sourdine et peuvent toujours consulter votre compte normalement. C’est une façon plus polie d’éviter quelqu’un sans qu’il le sache. Le blocage d’un utilisateur est plus sérieux, car il l’empêche de suivre, de voir et d’interagir avec votre compte, supprime ses publications de votre fil d’actualité et empêche les deux comptes de se suivre mutuellement.

Sur le même sujet :  Twitter X : Elon Musk veut le rendre payant pour tout les utilisateurs

Il est clair que l’idée de perdre cette protection n’a pas plu aux utilisateurs. Si l’on en croit le nombre de commentaires qui s’y opposent, il se pourrait que Musk soit désavantagé s’il devait donner suite à une promesse antérieure suggérant des votes sur les principaux changements de politique.

Malheureusement pour lui – et heureusement pour tous les autres -, il ne peut pas supprimer la fonction de blocage sans conséquences désastreuses sur les téléphones portables. L’App Store d’Apple et le Play Store de Google exigent tous deux que les applications dont le contenu est généré par l’utilisateur autorisent le blocage.

La terminologie de l’App Store est assez claire : “Les applications proposant des contenus générés par les utilisateurs ou des services de réseaux sociaux doivent inclure la possibilité de bloquer les utilisateurs abusifs du service”. Pour Google, la politique est la même, puisque ses conditions d’utilisation précisent que les applications avec du contenu généré par l’utilisateur doivent “fournir un système in-app pour bloquer [le contenu généré par l’utilisateur] et les utilisateurs”. Si tel est le cas, les utilisateurs sont susceptibles de signaler l’application pour violation de ces règles, et X serait à la merci de l’App Store et du Play Store.

Musk a besoin d’une application qui respecte ces règles sur ces magasins d’applications s’il veut vraiment supprimer la fonction bloquée. Néanmoins, cela ne garantira pas la fin des réactions négatives, et Musk pourrait revenir sur cette idée de X, tout comme il l’a fait lorsqu’il a voulu supprimer le réglage de la luminosité.

RSLNmag, site d'amateurs passionnés, a besoin de VOUS ! Ajoutez nous à vos favoris sur Google News (icône ☆) pour nous faire connaître, merci d'avance !


--> Google News

Partagez cet article