Vous avez la nausée devant votre écran ? Des chercheurs vous expliquent pourquoi

Alex Vandecker
Alex Vandecker Tags:
3 Min de lecture
Écoutez cet article
5/5 - (1 vote)

Vous vous êtes déjà senti mal devant votre écran, n’est-ce pas ? Eh bien, nous avons creusé le sujet pour vous. Et, surprise, ce n’est pas (toujours) de votre faute.

Vous êtes confortablement installé sur votre canapé, prêt à scroller sur votre réseau social préféré avant de vous endormir. Mais soudain, vos yeux vous piquent, votre tête vous tourne, et vous avez cette désagréable sensation de nausée. Si cela vous est déjà arrivé, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Et non, ce n’est pas parce que vous avez abusé du chocolat ou du vin. C’est votre écran qui pourrait bien être le coupable.

La mystérieuse MLI

La “modulation de largeur d’impulsions” (MLI) est un terme technique qui peut sembler barbare. Pourtant, c’est elle qui est souvent à l’origine de ces désagréments. En gros, pour adapter la luminosité de nos écrans, notamment les écrans Oled, la MLI joue avec la lumière de manière très rapide. Si rapide que nos yeux ne devraient normalement pas le percevoir. Mais voilà, parfois, ils le font.

Le pixel, cet acteur binaire

Un pixel, c’est simple : il est soit allumé, soit éteint. Pour donner l’illusion d’une luminosité réduite, l’écran va donc jouer avec ces allumages et extinctions à une vitesse folle. Si vous baissez la luminosité à 50%, votre écran ne sera allumé que la moitié du temps. Et même si cela semble imperceptible, votre œil, lui, peut le ressentir.

Sur le même sujet :  Les meilleurs smartphones de 2023 à moins de 300€

Le clignotement, ce perturbateur

Lorsque vous réduisez la luminosité de votre écran, il commence à clignoter. Oui, clignoter. Et même si ce clignotement est théoriquement trop rapide pour être perçu par l’œil humain, certaines personnes y sont plus sensibles. D’ailleurs, une étude de 2015 suggère que nous pourrions percevoir ce clignotement jusqu’à 500 Hz. C’est énorme !

Alors, que faire ?

Premièrement, soyez attentif à la fréquence de MLI et au taux de rafraîchissement de votre écran. Certains appareils offrent des fréquences plus confortables. Ensuite, utilisez vos écrans dans des pièces bien éclairées. Évitez les éclairages fluorescents, qui peuvent perturber encore plus votre vision. Et si vous envisagez d’acheter un nouvel appareil, renseignez-vous bien sur ces aspects.

La technologie est formidable, mais elle a aussi ses petits désagréments. Si vous ressentez des nausées ou des maux de tête devant votre écran, sachez que vous n’êtes pas seul. Et surtout, il existe des solutions pour atténuer, voire éliminer, ces désagréments. Alors, avant de maudire votre smartphone ou votre ordinateur, prenez le temps de comprendre ce qui se passe et d’ajuster vos habitudes. Vos yeux vous en remercieront.

RSLNmag, site d'amateurs passionnés, a besoin de VOUS ! Ajoutez nous à vos favoris sur Google News (icône ☆) pour nous faire connaître, merci d'avance !


--> Google News

Partagez cet article