Des chercheurs parviennent à copier / coller des souvenirs d’un individu a un autre

Alex Vandecker
Alex Vandecker Tags:
6 Min de lecture
Écoutez cet article
5/5 - (1 vote)

L’avancée technologique et scientifique ne cesse de nous surprendre. Aujourd’hui, nous allons plonger dans une découverte qui, il y a quelques années, aurait été reléguée au domaine de la science-fiction.

Transfert de souvenirs : une réalité scientifique

Il est désormais possible de transférer des souvenirs d’un être vivant à un autre. Oui, nous parlons bien de transfert de mémoire. Cette prouesse a été réalisée grâce à l’ARN, une molécule que nous connaissons tous mais dont les capacités semblent encore nous réserver bien des surprises.

Des escargots pas comme les autres

L’expérience a été menée sur des escargots, mais pas n’importe lesquels. Il s’agit de grands gastéropodes marins, plus précisément du “lièvre de mer de Californie”. Ces escargots ont été choisis car leur système nerveux présente des similitudes avec celui de l’Homme, bien qu’il soit nettement moins complexe. Après avoir été soumis à des décharges électriques, ces escargots ont montré une réaction de contraction prolongée, signe qu’ils avaient “mémorisé” cette expérience désagréable.

Des biologistes ont réussi à transférer un souvenir d’un animal à un autre

Le rôle clé de l’ARN

L’étape suivante a consisté à extraire l’ARN de ces escargots “entraînés” et à l’injecter dans d’autres escargots n’ayant pas subi de décharges. Le résultat est stupéfiant : les escargots “naïfs” ont adopté le comportement de leurs congénères “entraînés”, se contractant longuement à la moindre stimulation. Comme l’a résumé le Dr David Glanzman, à la tête de cette recherche, “C’est comme si nous avions transféré la mémoire”.

Des implications majeures pour la neuroscience

Cette découverte bouleverse notre compréhension de la mémoire. Elle remet en question la théorie dominante selon laquelle les souvenirs sont stockés dans les synapses du cerveau. Mais, comme toute avancée majeure, elle soulève aussi de nombreuses questions. Quels sont les composants précis de l’ARN responsables du transfert de mémoire ? Comment cette mémoire est-elle stockée et récupérée dans le cerveau des escargots ? De nombreuses recherches restent à mener pour répondre à ces interrogations.

Notre avis sur cette découverte

Nous sommes à la fois fascinés et prudents face à cette avancée. Si le potentiel est immense, notamment pour la compréhension des maladies neurodégénératives ou des troubles de la mémoire, il est essentiel de poursuivre les recherches avec rigueur et éthique. La mémoire est au cœur de notre identité, et jouer avec elle comporte des risques. Mais une chose est sûre : la science n’a pas fini de nous étonner.

Sur le même sujet :  Le MIT dévoile un réseau de neurones liquides qui va révolutionner l'intelligence artificielle

La découverte du transfert de souvenirs entre individus nous rappelle immédiatement certaines œuvres de fiction qui ont exploré ce concept bien avant que la science ne le rende possible.

La mémoire dans la science-fiction

L’idée de manipuler, transférer ou même effacer des souvenirs est un thème récurrent dans la littérature et le cinéma de science-fiction.

“Total Recall” (ou “Souvenirs volés” en français) est l’un des films les plus emblématiques sur ce sujet. Basé sur une nouvelle de Philip K. Dick, le film suit l’histoire d’un homme qui achète des souvenirs de vacances implantés, mais découvre qu’il pourrait en fait être un espion avec des souvenirs effacés.

“Eternal Sunshine of the Spotless Mind”

Ce film, dont le titre français est “Du soleil plein la tête”, explore l’idée d’effacer sélectivement des souvenirs douloureux. Deux anciens amoureux se rendent dans une clinique pour effacer tous les souvenirs de leur relation tumultueuse, mais réalisent au cours du processus la valeur de ces souvenirs.

“Black Mirror” et le transfert de conscience

La série “Black Mirror” a également abordé à plusieurs reprises la notion de mémoire et de transfert de conscience. Dans l’épisode “San Junipero”, deux femmes tombent amoureuses dans une réalité virtuelle où les gens peuvent transférer leur conscience après la mort. Dans “The Entire History of You”, les gens ont la capacité d’enregistrer et de rejouer leurs souvenirs à volonté grâce à un implant.

Notre réflexion sur la fiction et la réalité

Ces œuvres de fiction nous montrent à quel point la mémoire est précieuse et délicate. Elles posent des questions éthiques et morales sur la manipulation des souvenirs. La découverte récente du transfert de souvenirs entre escargots nous rapproche de ces scénarios fictifs, et nous pousse à réfléchir aux implications d’une telle avancée dans le monde réel. Si la fiction a souvent anticipé les avancées scientifiques, elle nous rappelle aussi les précautions à prendre avant de franchir certaines frontières.

Cette découverte ouvre des horizons passionnants pour la neuroscience. Elle nous rappelle que la nature regorge encore de mystères et que, parfois, la réalité peut dépasser la fiction. Restons curieux et ouverts aux merveilles de la science !

RSLNmag, site d'amateurs passionnés, a besoin de VOUS ! Ajoutez nous à vos favoris sur Google News (icône ☆) pour nous faire connaître, merci d'avance !


--> Google News

Partagez cet article