Baldur’s Gate 3: un bug vous rend invincible et permet de faire des dégâts à l’infini

Alex Vandecker
Alex Vandecker Tags:
4 Min de lecture
Écoutez cet article
5/5 - (1 vote)

Les merveilles technologiques du monde vidéoludique ne cessent jamais de nous surprendre. Voilà que Baldur’s Gate 3, ce mastodonte du jeu de rôle sur PC, qui vient tout récemment d’accueillir les joueurs PS5 dans son univers si vaste, nous offre une petite pépite à la fois amusante et intrigante.

Whoever figured out this glitch is absolutely genius...

Une ode au jeu de rôle

L’univers de Baldur’s Gate 3 est gargantuesque. À peine lancés dans le jeu, on se rend compte de la richesse du contenu offert. On parle d’une durée de vie colossale, où même les plus aguerris passent des heures, rien que dans le premier acte, à se perdre dans une terre aux mille activités. Et ne parlons même pas de la cote d’amour que le jeu reçoit. Un 19/20 chez JV ? S’il vous plaît, c’est impressionnant. Bien sûr, on connaît tous ces vidéos partout sur le net qui montrent la débrouillardise et la créativité des joueurs.

La faille qui fait le buzz

Alors, quand une vidéo nommée “Celui qui a trouvé cette faille est un véritable génie…” surgit de nulle part, forcément, notre curiosité est piquée. Et pour cause! La vidéo illustre une technique pour devenir invincible tout en infligeant des dégâts monstrueux à l’aide… d’un simple coffre. On n’aurait jamais pensé à ça, et pourtant, c’est là, sous nos yeux ébahis.

La procédure est simple, mais sa découverte, elle, l’est bien moins. Il faut tout d’abord jeter un sort de silence sur soi-même. Une fois fait, le joueur utilise cet objet inoffensif en apparence pour terrasser ses ennemis. La magie opère alors dans deux situations distinctes, montrant la polyvalence de ce subterfuge.

Sur le même sujet :  Baldur's Gate 3 : comment trouver et utiliser la Forge d'Adamantium ?

Comment ça fonctionne ?

Pour ceux qui se posent la question, c’est plutôt simple en théorie. Le fameux coffre, surnommé “coffre de Harper”, cache un piège qui inflige des dégâts de tonnerre autour de lui. La magie du silence, elle, bloque ces dégâts. L’astuce réside donc dans l’action du joueur qui tente d’ouvrir ce coffre depuis son inventaire, tout en étant sous le sort de silence. Résultat ? Des dégâts de tonnerre à gogo. Et le plus fou dans tout ça ? Cet exploit peut être répété à l’infini en un seul tour. Oui, à l’infini.

Que penser de tout cela ?

Il y a toujours deux côtés à une médaille. D’un côté, on est admiratifs devant la débrouillardise des joueurs. C’est l’essence même du jeu vidéo : tester, expérimenter, repousser les limites. De l’autre, c’est un rappel que même les jeux les plus aboutis ne sont pas exempts de bugs ou d’imperfections.

Il est probable que cette faille soit corrigée rapidement. En attendant, pour ceux qui aiment déjouer les systèmes et trouver des techniques alternatives, c’est une petite mine d’or. Mais attention à ne pas gâcher l’expérience du jeu en abusant de ce genre d’astuces. Après tout, la beauté d’un RPG réside dans ses défis et les obstacles à surmonter.

Baldur’s Gate 3 nous montre une fois de plus que le monde du jeu vidéo est un éternel terrain de jeu, un lieu où chaque recoin peut cacher une surprise. Bug ou feature, à vous de voir, mais une chose est sûre : cette découverte ajoute une nouvelle couche d’intrigue à un jeu déjà riche en émotions et en découvertes.

RSLNmag, site d'amateurs passionnés, a besoin de VOUS ! Ajoutez nous à vos favoris sur Google News (icône ☆) pour nous faire connaître, merci d'avance !


--> Google News

Partagez cet article