Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

Au Japon, les smartphones provoquent des collisions entre piétons

0

Au Japon, l'émergence des "téléphones intelligents" semble rendre idiots les piétons... au point de générer des problèmes de circulation. Et cela porte maintenant un nom : c’est ce que nous raconte la BBC dans un article publié le 14 juillet qui revient sur le phénomène récent du "dumbwalking"

Quand la connectivité bouscule les piétons

Plus de la moitié de la population japonaise possède aujourd'hui un smartphone, contre un quart en 2012. Cette hausse significative viendrait, selon la BBC, de la possibilité de pouvoir lire la presse et les mangas sans se fatiguer les yeux. Hyperconnectés, les japonais ne quittent plus leurs mobiles, même pour marcher. Et avec un champ de vision ainsi réduit à 5% de ce qu'il devrait être, ils ne ralentissent pour autant pas leur cadence. Conséquence ? Des chocs entre passants ! Dans les villes surpeuplées du Japon comme Shibuya, on voit apparaître une nouvelle catégorie de piétons, les "dumbwalkers" (pour "marcheurs stupides"),

Tous connectés mais sans "étiquette"

Qu'arriverait-il si tout le monde traversait en regardant son smartphone ? Selon une simulation récente du géant de la téléphonie mobile NTT Docomo, il y aurait chaque jour plus de 400 collisions et seulement 36% des passants parviendraient à... passer, tout simplement. 

Une tendance qui ne signerait cependant pas la fin de la société japonaise ordonnée, selon Michael Cucek, consultant qui a vécu ici plus de 20 ans au Japon et administrateur du blog politique Shisaku. Comme d'autres spécialistes avant lui, le consultant estime que le phénomène serait transitoire, le temps que les dumbwalkers adoptent les comportement adaptés à ce nouvel usage. Après tout, rappelle-t-il, l’étiquette japonaise relative au téléphone reste la plus respectueuse vis-à-vis d'autrui.

D'un autre côté, les nouvelles technologies ont souvent un fort impact psychologique sur leurs usagers nippons, justement du fait de cette étiquette si particulière : la peur de manquer des infos ou les messages restés sans réponse rendent fous les jeunes japonais. C'est également dans ce pays que les plus connectés, dépassés par leurs usages du numérique, peuvent demander à entrer en camp de désintoxication à Internet. 

Alors, peut-on s'attendre à ce qu'un retour de la sagesse des foules ne régule demain le trafic ? En attendant, les dumbwalkers soucieux pourraient se tourner vers les technos qui nous libèrent un peu des écrans, à l'image de ces chaussures qui chatouillent la voûte plantaire pour donner la bonne direction. Car après tout, l'intelligence d'une ville ne consiste-t-elle pas à effacer la technologie, comme nous l'expliquait Gilles Babinet ? Pour être "intelligente", la ville devra au moins éviter de dispenser ses citadins de penser.

Pour en savoir plus, c'est ici dans l'article de la BBC.

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.