Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

2014, la "plus belle Coupe du monde"... sur les réseaux sociaux ?

0

La Coupe du monde de football 2014 marque-t-elle une étape dans la généralisation du second écran, cette pratique qui consiste à utiliser son ordinateur, son téléphone ou sa tablette pour commenter en direct sur les réseaux sociaux ce que l'on est en train de regarder à la télévision ? S'il est encore trop tôt pour l'affirmer, on peut néanmoins constater que, sur les réseaux, cette 20e édition bat bon nombre de records, comme le rapportent Mashable et le blog Big Browser du Monde.

Sur Facebook, l'évènement sportif le plus commenté au monde

La finale de la Coupe du monde 2014 peut se targuer d'être l'évènement sportif qui a été le plus commenté au monde sur Facebook. Exit le précédent record, établi durant le Super Bowl de 2013 (245 millions d'interactions) : le match qui a vu s'opposer l'Allemagne et l'Argentine a quant à lui généré 280 millions d'interactions. Au total, ce sont plus de 3 milliards d'interactions qu'aura provoqué cette Coupe, "engageant" 350 millions de personnes à travers le monde. Par comparaison, les Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi avaient (à peine) engagés 45 millions de personnes, pour près de 120 millions d'interactions.

D'un point de vue géographique, les Américains ont été les plus actifs sur les réseaux, avec 10,5 millions de personnes, contre 10 millions au Brésil, 7 en Argentine et 5 millions en Allemagne. Une preuve de l'intérêt pour le "soccer", sans cesse croissant outre-Atlantique ?

600 000 tweets à la minute durant la finale

Du côté de Twitter, la Coupe du monde a aussi battu un record : durant la finale, c'est 618 725 tweets qui ont été postés... à la minute. Le précédent record ? Le match Allemagne-Brésil, avec un pic lors du 5e but de la Mannschaft : 580 166 tweets par minute.

Et l'émotion dans tout ça ?

Pour tenter d'aller un peu plus loin que la simple revue des métriques (like, share, tweet, etc.), l'entreprise allemande SAP a tenté de cartographier "l'émotion" des internautes lors des moments les plus marquants de cette compétition (élimination d'équipes emblématiques, évènements particuliers, "erreurs" d'arbitrage...). Elle s'est bien entendu basée sur les réactions sur les réseaux sociaux, mais a également élargi son investigation aux sites d'information et à la blogosphère. Ses résultats ont été divisés en trois langues : l'anglais, l'espagnol et l'allemand. 

Et sans grande surprise, lors du coup de sifflet final du dernier match entre l'Allemagne et l'Argentine, les utilisateurs en langue allemande exultent tandis que ceux de langue espagnole s'effondrent. Plus étonnant : au total, les commentaires en langue anglaise sont, de loin, les plus enthousiastes sur toute la période, quand bien même les équipes d'Angleterre et des Etats-Unis n'ont pas dépassé, respectivement, le premier tour et les huitièmes de finale.

Ce qui n'a pas empêché l'Allemagne de quitter cette compétition avec la Coupe et... de "récupérer" une majorité des supporters français après les quarts de finale, qui avaient vu la France échouer face à l'Allemagne. Les supporteurs français ne seraient donc pas aussi revanchards que ce que certains ont bien voulu le faire croire. Les réseaux sociaux, meilleur baromètre de l'opinion que la presse ?

Pour en savoir plus sur la Coupe du monde sur les réseaux sociaux, c'est sur Mashable et le blog Big Browser

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.