Vu sur le web

Une nuit au musée... dans la peau d'un robot !

0

On l'évoquait récemment, le mois dernier, les cultures numériques dans toute leur diversité se disputaient la récompense du IK Prize 2014 à la Tate Gallery. Quatre projets avaient été retenus jusqu'en finale dont « After Dark », finalement lauréat du Prix. Et c'est la BBC qui nous le rapporte dans un article publié le 6 février dernier.

Les inventeurs de l'installation, trois artistes spécialisés dans l'art numérique, ont imaginé un robot dirigé à distance par les internautes du monde entier, et capable d'explorer les collections du musée avant ou après son ouverture au public.

Résultat : un regard démultiplié sur les oeuvres puisque le dispositif est déployé sur quatre écrans et offre à voir le musée de nuit, à l'aube ou au crépuscule. Comme l'indique l'un des membres du trio, David Di Duca, dans la vidéo consacrée au projet (à découvrir ci-dessous), le robot offre aux peintures, aux sculptures et aux installations un angle original et une lumière différente, au sens propre comme figuré. Les artistes travaillent actuellement à mettre au point un système de liste d'attente qui permettrait à chaque internaute participant de prendre le contrôle de la machine à tour de rôle.

Le projet, qui sera mis en place d'ici l'été à la Tate, répond donc parfaitement aux attentes du IK Prize puisqu'il utilise le numérique pour offrir aux visiteurs un nouveau regard sur l'art.

Encore un peu de patience donc avant de tous pouvoir bénéficier de ces visites VIP et de voir les musées se remplir, la nuit, d'une armée de robots esthètes et fanatiques.

Pour retrouver l'article de la BBC, c'est par ici.

Lucile Gouge le 12/02/2014
Lucile Gouge
Lucile Gouge le 12/02/2014

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.