Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

"Lu..." mais non répondu : l'option de messagerie qui rend fous les japonais

0

KS pour "kidoku suruu" - comprenez "lu et ignoré" : c'est le néologisme en vogue au Japon suite à la percée d'un nouveau réseau social, Line, qui vous prévient lorsque votre correspondant a ouvert votre message... vous laissant compter les minutes et les heures de solitude dans l'attente d'une réponse. Explications avec Slate.fr.

Line est une application de messagerie instantanée au succès foudroyant : 230 millions d’utilisateurs enregistrés en deux ans et demi d'existence, dont 47 millions au Japon. Parce qu'elle prévient l'expéditeur qu'un message envoyé a été lu, elle crée un véritable malaise lorsque la réponse n'arrive pas immédiatement : pour les jeunes japonais, très sociables mais qui sont visiblement nombreux à se sentir incompris, l'application est source de stress. 
 


Que ceux qui n'ont jamais eu peur de se prendre un râteau jettent aux jeunes japonais la première pierre. Quoique ! Quand une application exacerbe ce sentiment de solitude par une fonctionnalité malheureuse, il y a plutôt de quoi les comprendre... et rire de ce que la frustration est à l'origine d'un nouveau mot à la mode dans la cyber-culture japonaise. Mais ne rions pas trop tout de même : plus près de nous, d'autres applications comme Facebook Messenger intègrent déjà la même fonction... 
 

 

Finalement, n'y a-t-il pas là une leçon de design d'interactions à tirer ? Selon un professeur d'université interrogé par Slate, cette fonctionnalité qui "change la dynamique du pouvoir" serait voulue par les développeurs pour forcer l'utilisation de leur appli - ses utilisateurs se sentant obligés d'entretenir les conversations pour ne vexer personne.

A l'inverse, le succès actuel de Tindr, service de rencontres géolocalisées, est justement d'avoir réussi à vous éviter la sensation du râteau : l'application vous propose simplement de parcourir des profils à proximité, en indiquant ceux que vous appréciez. Si l'une des personnes que vous avez retenues vous a déjà sélectionné de son côté, c'est gagné : l'interaction peut commencer... et pour vous, pas de stress du "kidoku suruu" !
 

Tommy Pouilly (@5h55) le 17/10/2013
Tommy
Tommy Pouilly (@5h55) le 17/10/2013

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.