Vu sur le web

Demain, les salariés devront savoir coder

1

Savoir coder s’impose comme une compétence majeure des salariés de demain. C’est ce qu’affirme Adam Popescu dans un article publié sur Mashable.

Selon les professionnels interviewés par Mashable, le code est la clef des entreprises de demain. Qu’il s’agisse de compétences créatives ou encore de l’analyse statistique, les entreprises ne pourront pas faire l’économie de salariés sachant coder.

Et les changements sont profonds comme l’explique Hank Leber, CEO de GonnaBe, pour qui le code est un nouvel alphabet :

« Aujourd’hui nous sommes dans une bataille entre ceux qui connaissent le code et ceux qui ne le connaissent pas. Et cette nouvelle alphabétisation ne réfère pas à la capacité de quelqu’un de lire et de comprendre les nouvelles technologies mais bien d’en créer. »

La valeur du code donc est immense selon son associé C.J.Windisch puisqu’il s’agit de savoir comment utiliser les données pour prendre des décisions. Maîtriser les Big Data est donc la clef de la réussite des start-ups aujourd’hui et l’inverse peut conduire à leur échec comme l’explique Jad Meouchy, CTO de Osurv Mobile Research :

« Toutes les compagnies aujourd’hui ont accès à une mine d’or avec les données concernant leurs usagers. Le challenge est donc de gérer cette information et d’en extraire le morceau qui a le plus de valeur. »

De quoi relancer le débat, demain, tous codeurs ?

Et pour en savoir plus et lire l’intégralité de l’article de Mashable

1 Comments


largeron

Comme le souligne aussi , Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’Internet au ministère de la Recherche, ce n'est pas uniquement les salariés à interpeller, c'est aussi une problématique à élargir au champ de l'apprentissage scolaire, ou le code, devrait faire parti lui aussi d'une discipline à part entière à acquérir dès les bancs scolaires..

le 14 May 2013

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.