Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

Quand le film s'adapte à son audience

0

Et si le film que vous regardez au cinéma s’adaptait à vos réactions dans la salle ? C’est le projet développé par le compositeur et réalisateur Alexis Kirke au Royaume-Uni et que Colin Grant nous raconte sur le site de la BBC.

Many Worlds est un film atypique : non seulement il observe l’audience par le biais de capteurs posés sur certains spectateurs, mais il adapte aussi les scènes en fonction de leurs réactions en temps réel. Une manière de rendre le film totalement immersif.

Quatre sortes de capteurs sont utilisées pour l’expérience : le premier mesure le rythme cardiaque de la personne, le second l’activité cérébrale, le troisième la transpiration et le dernier la tension musculaire.

Mais si le « film interactif » peut paraître révolutionnaire, un autre réalisateur avait déjà mis au point un procédé similaire en 1967 selon le spécialiste Bill Thompson cité par la BBC. Pendant la diffusion de Kinoautomat, le film fut arrêté à neuf reprises afin de faire voter l’audience concernant la suite de l’histoire.

Dans Many Worlds, quatre fins différentes sont donc possibles en fonction des données reçues par les capteurs pendant la diffusion du film. Mais l’utilisation des capteurs est encore au stade expérimental et Alexis Kirke, le réalisateur, espère pouvoir multiplier les scénarios possibles en élargissant le nombre de points de ruptures permettant d’orienter l’histoire dans une direction ou dans une autre.

Le film qui raconte l’histoire de deux étudiants partis célébrer l’anniversaire de l’un de leurs amis et qui se retrouvent au cœur d’expériences scientifiques étranges devrait être présenté fin février au public lors du Peninsula Arts Contemporary Music Festival. Vous pouvez retrouver l'explication de l'expérience d'Alexis Kirke dans la vidéo ci-dessous et lire l'article de la BBC en version originale ici.

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.