L'e-learning est-il l'avenir de l'éducation ? débat

Une révolution à accomplir et une révolution accomplie

contributeur Gilles Dowek Gilles Dowek est chercheur à Inria, co-auteur du programme de la spécialité Informatique et Sciences du Numérique en Terminale S, membre du conseil scientifique de La main à la pâte et du conseil scientifique de la Société informatique de France. le 17/01/2013

Le bouleversement imminent des cours en ligne ouverts et massifs a été précédé par un changement radical de notre manière d'enseigner, depuis une ou deux décennies.

À la fin du XXe siècle encore, enseigner consistait à transmettre un savoir rare, par un canal qui allait de la bouche de l'enseignant à l'oreille de l'étudiant.

Aujourd'hui, nous pouvons légitimement nous interroger sur l'utilité d'un cours magistral sur les machines de Turing, les conquêtes d'Alexandre ou le principe de superposition, quand ces connaissances sont disponibles en ligne sous de multiples formes : des encyclopédies collaboratives à nos propres notes de cours, diffusées électroniquement avant même d'avoir été achevées. Comme l'écrit Michel Serres : « Nul n'a plus besoin des portes-voix d'antan ».

À quoi donc servent désormais les enseignants ? À tout le reste.

À rendre ces connaissances intelligibles en ordonnant ces savoirs atomisés en séquences progressives. À les mettre en perspective, en montrant par exemple que les machines de Turing et le lambda-calcul diffèrent dans leur nature, mais sont deux réponses à une même question.

À accompagner les étudiants dans leurs processus d'apprentissage en supervisant leurs travaux, en orientant leurs recherches, en leur faisant découvrir des contrées où leur curiosité ne les a pas menés.

Comme ailleurs, l'informatique a fait sortir l'enseignement du taylorisme, a libéré les enseignants de la nécessité de répéter chaque année les mêmes choses et leur a permis d'accéder à des fonctions plus intéressantes.

Le défi des cours en ligne ouverts et massifs est aujourd'hui de mettre en ligne cette part intéressante et individualisée de l'enseignement, même si l'étudiant et l'enseignant ne sont plus dans la même salle de cours. Les connaissances, quant à elles, sont déjà en ligne.

On en parle sur Twitter


Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading