L'e-learning est-il l'avenir de l'éducation ? débat

« En temps de crise, l'e-learning permet d'accroître la performance des salariés et d'optimiser les coûts de formation »

contributeur Michel Diaz Michel Diaz est Directeur associé de Féfaur , premier cabinet d'études et de conseil e-learning indépendant sur le marché français et l'un des leaders européens, au sein duquel il conseille et accompagne les grandes entreprises et organisations dans leur stratégie et gouvernance e-learning et formation mixte. Conférencier recherché, il intervient et publie régulièrement en France et à l'étranger. le 17/01/2013

Le e-learning est d’ores et déjà le présent de la formation professionnelle continue…

Former tous les salariés, juste à temps, juste ce qu’il faut, avec le souci constant d’aligner leurs compétences sur le business et d’accroître leur performance tout en optimisant les coûts de formation…

Hors de portée du stage traditionnel, ces défis sont relevés avec succès par l'e-learning et la formation mixte.

E-learning… dans le sens restreint : l’apprenant se forme seul devant son écran d’ordinateur, de tablette ou de smartphone, n’importe où, juste à temps, en visionnant un film de courte durée ponctué d’apports de connaissances, de mise en pratique et d’évaluations… Une connexion Internet suffit.

Si 58% des entreprises européennes utilisent l'e-learning sans accompagnement ni tutorat, selon le 1er baromètre européen du e-learning*, elles sont 76% à utiliser la formation mixte (ou blended learning) : des dispositifs combinant formation présentielle et distancielle, synchrone et asysnchrone, voire les apprentissages informels qui produisent 90% des compétences individuelles dans l’entreprise.

Ces dispositifs évoluent toujours plus rapidement. Sous la pression des contraintes économiques, on l’a vu. À la demande aussi des salariés, notamment ceux de la génération Y, habitués à l’ergonomie, l’accessibilité et la dimension sociale du Web… 

Autant de facteurs qui jouent tout aussi bien l’éducation !


*Fefaur, décembre 2011

On en parle sur Twitter


Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading