Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

Un algorithme qui écrit des livres

0

On connaissait déjà les algorithmes qui permettent de trier de l’information, de dénoncer des criminels, de détecter la maladie de Parkinson … Aujourd’hui, Slate nous révèle la découverte d’un algorithme qui écrit des livres. Rapide présentation de cette innovation.

Une invention bien surprenante

L’idée nous vient tout droit des Etats-Unis. C’est grâce au génie de l'économiste américain Phil Parker que cet algorithme a été mis au point. Résultat ? Un ordinateur est capable de produire un récit ou un manuel en seulement vingt à trente minutes.

Cette innovation n’est en réalité pas la première. En 2008, une équipe d’ingénieurs russes avait mis au point un programme qui avait permis de réaliser une adaptation du roman Anna Karénine de Tolstoï à partir d’un ordinateur seulement.

Une simple traduction de langage ?

Analyste financier, Parker explique que c’est au cours de ses travaux qu’il s’est rendu compte que tout ce qu’il pouvait faire, pouvait être fait par un ordinateur. Pour mettre au point sa machine à écrire, rien de plus simple que de réécrire les règles des genres littéraires en langage informatique :  

«Je n'ai pas créé une nouvelle façon d'écrire. Tout ce que j'ai fait, c'est écrire un programme informatique qui imite ce que les gens écrivent.»

Parker rappelle que toute la littérature est constituée de règles d’écriture nécessaires à respecter pour les différents styles (poésie, nouvelles, essai…etc). La contrainte, automatisée ou non, fait partie de l’exercice d’écriture.

Une atteinte à la création littéraire ?

Cet outil permet d’automatiser le travail d’écriture stéréoypé, où le « niveau de créativité reste faible ». Pour l’heure, les productions de Parker, pour son entreprise ICON Group International Inc., se résument ainsi à des manuels, des rapports techniques ou encore des dictionnaires.

Les auteurs qui produisent un travail original n'ont pas lieu de s'inquiéter, explique Parker. Aucun algorithme ne semble encore prêt à programmer les métaphores et autres figures de styles. La création littéraire personnelle et intentionnelle a encore de beaux jours devant elle.

Laurianne Roger-Vasselin le 16/01/2013

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.