Vu sur le web

Les bâtisseurs de Cathédrale

0

Curieuse façade surmontée d'une seule flèche, la Cathédrale de Strasbourg est restée pendant plus de deux siècles le plus haut bâtiment construit par l'Homme. Pour la dévoiler au public, Arte a choisi de faire mieux qu'un documentaire : un docu-fiction en 3D relief, qui nous emmènera, samedi 15 décembre, dans l’histoire des architectes qui ont construit la Cathédrale. Et pour couronner le tout, un projet transmédia viendra augmenter notre expérience, avec un webdocu gamifié et une application sur smartphone. 

> Trois médias pour un même objectif : raconter la Cathédrale

Pour raconter l'aventure humaine qu'est la construction d'une Cathédrale, le docu-fiction combine enquête, reconstitutions historiques, entretiens et images de synthèse. L’enquête est menée auprès d’historiens et de spécialistes contemporains, mais elle s'invente aussi dans le passé, en allant interroger les maîtres d’œuvre qui ont participé à la construction de l’édifice. 

Si vous voulez voir à quoi cela ressemble, la bande-annonce vaut le détour : 

Pour le webdoc, « nous avons cherché à créer une expérience totalement nouvelle, un webdoc gamifié ! », explique le 'story architect' Julien Aubert : 

« Le point de vue subjectif, procédé très utilisé dans le jeu vidéo, met l’utilisateur dans la peau d’un architecte, c’est l’internaute qui sera le héros. Notre webdoc est un vrai jeu car il propose différents niveaux de jouabilité, de "gameplay" comme on dit dans le jargon ».

Concrètement, le joueur incarnera un bâtisseur des temps modernes, l’un de nos contemporains, qui aura pour mission d’ériger la seconde tour manquante de la cathédrale.

« Nous avons rendu la consultation de vidéos et de documents plus ludiques par de l’interactivité (contrôleur de vitesse de lecture, comparateur de hauteurs…). Ensuite, chaque action est récompensée par l’obtention de pièces de construction, qui permettront au joueur de concevoir une seconde tour plus élaborée ».

Pour compléter le tableau, une facette de l’application mobile fait partie intégrante du jeu : réaliser des missions avec l’application permet également au joueur d’avancer sur son projet.

« Chaque média est un point d’entrée dans le dispositif, explique Cédric Bonin, le producteur. Des spectateurs découvriront le film en premier, ils pourront poursuivre l’aventure du « Défi des Bâtisseurs » sur le net et sur leurs smartphones. D’autres découvriront le webdoc en premier et auront envie de voir le film ou de poursuivre l’expérience sur leur mobile ».

Et les 4 millions de touristes qui visitent l'édifice chaque année ?
Ils feront « une visite augmentée et unique du bâtiment via leur smartphone, et auront forcément envie de prolonger la découverte sur le web ou en regardant le film ».

Le Défi des Bâtisseurs, le docu-fiction, est donc à regarder samedi 15 décembre sur Arte. Et pour découvrir le webdoc et l'ensemble du projet transmédia, c'est par ici !  

Tommy Pouilly (@5h55) le 12/12/2012
Tommy
Tommy Pouilly (@5h55) le 12/12/2012
Photographie : Photos presse

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.