En 2015, Internet parlera chinois

En 2015, Internet parlera chinois

Selon la Commission pour le développement numérique de l'ONU, d'ici trois ans, la langue majoritaire sur Internet ne sera plus l'anglais... mais le chinois.

La Commission pour le développement numérique de l'Organisation des Nations Unies a publié début octobre son premier rapport sur l'état des réseaux dans le monde. Principale surprise à la clef : le mandarin détrônera la langue de Shakespeare, d'ici 2015.

L'anglais représente actuellement 27% des internautes à l'échelle mondiale, contre 24% pour le chinois. Mais le potentiel de l'Empire du milieu est immense : seuls 7% de ses habitants sont connectés pour le moment.

Alors que ses infrastructures s'améliorent à grande vitesse, la Chine voit son nombre d'internautes augmenter d'autant. Il a progressé de 26% entre 2011 et 2012, pour atteindre 92 millions, selon une étude d'Akamai. Une croissance qui devrait se maintenir : l'Etat équipera 35 millions de foyers supplémentaires à la fibre optique sur la seule année 2012.

> Vers davantage de multilinguisme ?

Selon l'ONU, cette prédominance de l'anglais et du chinois va néanmoins s'accompagner d'un développement multilingues d'Internet. Celui-ci s'explique notamment par l'amélioration des outils de traduction et l'évolution des noms de domaines internationalisés, qui peuvent contenir depuis 2009 des caractères non définis par le standard ASCII.

À titre de comparaison, le Japon représente 5 % des usagers, suivi du portugais (4 %), de l’allemand (3,6 %), de l’arabe (3,3 %), du français et du russe (3 % chacun).

On en parle sur Twitter


Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading