Vu sur le web

Et si Internet devenait intégralement multilingue ?

1

C’est le défi ambitieux lancé par Luis Von Ahn, un entrepreneur du web qui compte mobiliser les internautes par le biais de cours gratuits en langues.

Son projet peut sembler fou, mais Luis Von Ahn a déjà démontré par le passé ses talents créatifs. Il fut l’inventeur, en 2005, de « re-captcha », un outil qui permet aux sites de vérifier lorsque vous créez un compte que vous n’êtes pas un robot mais bien un être humain. Ce procédé a un autre usage, souvent insoupçonné : transformer les livres numérisés en contenus numériques.

Cette fois, c’est par des cours gratuits en langues, que ce professeur d'informatique à l'Université Carnegie Mellon compte solliciter les internautes. Il a créé en juin dernier une entreprise nommée Duolingo. Elle propose pour le moment des cours d’anglais, de français, d’allemand et d’espagnol, par le biais de conférenciers.

> Des exercices doublement utiles

Après la théorie, les élèves passent à la pratique, sous la forme d’exercices… de traduction. Duolingo leur soumet des phrases simples, puis de plus en plus complexes. En cas de blocage, l’apprenti linguiste peut s’aider d’un dictionnaire, mais ne pourra compter que sur son ingéniosité pour donner du sens à la phrase dans son ensemble. La traduction terminée, il décroche des points et est ainsi incité à entamer l’exercice suivant. 

Tandis que l’élève se perfectionne, Internet devient multilingue. Chaque phrase est en effet extraite d’un texte publié sur un site. Duolingo le duplique et le réparti entre ses abonnés, avant de recomposer le tout. Il affine le résultat en croisant les différentes versions et les niveaux des utilisateurs, la plus récurrente chez les élèves les plus doués étant jugée comme la plus pertinente. Luis Von Ahn est convaincu que les humains seront toujours meilleurs que les machines pour trouver la forme grammaticale la plus adaptée. Enfin, à la différence des services de traduction déjà existants, le texte des élèves de Duolingo est lui enregistré en licence Creative Commons.

> Le business modèle reste à tester

En à peine quatre mois, 450.000 apprentis se sont inscrits. Alors que certains travaillent à des jeux participatifs, Duolingo semble donc convaincre par la traduction participative. Un chiffre qui devrait progresser très rapidement, avec l’arrivée prochaine d’une application mobile. Les investisseurs ne s’y trompent pas : deux fonds de capital-risque viennent d’apporter leur soutien, à hauteur de 15 millions de dollars. A terme, Luis Von Ahn compte financer ce projet en proposant en priorité le service de traduction aux sites désireux de devenir multilingues.

Matthieu Lamarre le 18/09/2012
Matthieu
Matthieu Lamarre le 18/09/2012
Photographie : TEDxMidAtlantic 2011

1 Comments


Callipedie

Utilisateur de Duolingo, je suis vraiment impressionné par la qualité du produit et du concept collaboratif. Je participais en juillet dernier à une session reddit ou j’ai pu demander à Luis von Ahn ses projets pour la version française du site et sa réponse a été “~2 months, but don’t hold me to it …

rendez vous à l’automne

Sinon j’ai fait deux courtes video explicatives lors de mes premiers pas sur duolingo : http://wp.me/p2mzNG-4e

le 18 September 2012

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.