Vu sur le web

Les maths, matière inutile ?

0

Comment réussir de brillantes études sans avoir la bosse des maths ? C'est la question que beaucoup d'élèves sont en droit de se poser, au vu de l'importance que prend cette matière dans la sélection des meilleures élèves à tous les niveaux du système scolaire.

Une situation que questionne Andrew Hacker, professeur américain de sciences politiques, dans une tribune du New York Times repérée par Slate.fr. Pas que les maths soient inutiles, non. Mais alors qu'en France, un quart des jeunes souffre d’un réel retard en mathématiques, et que 200 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire en situation d'échec, a-t-on vraiment besoin de les enseigner de façon aussi théorique ?

Comme nous l'expliquait Conrad Wolfram, le problème des mathématiques telles qu'elles sont enseignées à l'école est qu'elles se focalisent trop sur le calcul mental, et passent à côté de ce qui est utile et amusant à leur sujet : les applications concrètes, qui, elles, laisseraient de la place aux plus créatifs. 

Andrew Hacker ne dit pas autre chose :

« Il n’y a aucune raison de forcer [les jeunes] à comprendre les angles vectoriels et les fonctionsIl faudrait [plutôt] leur expliquer comment on calcule l’indice des prix à la consommation, ce qui est pris en compte et comment chaque article de l’indice est calculé – et amener à un débat à propos de quels articles devraient être inclus dans l’indice et quels poids on devrait leur donner ».

Pour le professeur, ces « statistiques citoyennes » prépareraient mieux les élèves à entrer dans la vie active. Elles en feraient également des citoyens responsables, armés pour vivre dans un monde de données

Et pour qu'ils soient pleinement intégrés dans la société qui se prépare, ne devrait-on pas aussi leur apprendre à coder ?

 

Tommy Pouilly le 09/08/2012
Tommy
Tommy Pouilly le 09/08/2012

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.