Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Société

Vacances connectées : les nouvelles attentes du voyageur averti (2/2)

0

Suite et fin de notre feuilleton sur les vacances connectées : après vous avoir parlé du e-tourisme à l'heure du web social, nous vous proposons maintenant de découvrir les pratiques des voyageurs les plus connectés, et les expériences qui leurs sont liées.   

> Touriste, mais pas trop : l'authenticité avant tout

Avant de réserver dans un restaurant ou un hôtel, profiter des avis de parfaits inconnus laissés sur des sites communautaires a assurément des avantages. Mais à mesure que le web devient de plus en plus « social », le bouche-à-oreille redevient ce qu’il a toujours été : un échange avec nos amis. On bascule alors dans le domaine de la recommandation. Et là aussi, le web social offre un gisement de nouvelles possibilités.

Selon toute évidence, les pratiques sont déjà là : alors que 20% des e-touristes ont consulté les réseaux sociauxSemply social relève que 50% des internautes seraient influencés par les photos Facebook de leurs amis dans le choix de leur destination de vacances.

En tout cas, le « voyageur connecté » a maintenant de nouvelles attentes. Doté du pouvoir de comparer et d'un choix plus vaste, il ne veut pas trop être pris pour un touriste. Cela tombe bien, le web social est là pour lui offrir de nouvelles expériences, de préférence très immersives, dans sa recherche d'une certaine « authenticité ».

 

> Les expériences très sociales du « touriste 2.0 »

De nombreux services misent sur ce nouveau désir : Evaneos, par exemple, vous propose de vous mettre en relation avec des agents locaux sélectionnés dans le monde entier. Vous bénéficierez de l'expérience d'un guide local, en payant un prix sans intermédiaires : en effet, la plateforme est rémunérée par les conseillers qui financent leur propre visibilité sur le site.

Et quitte à se mêler aux locaux, pourquoi ne pas dormir chez eux, ou faire des activités avec eux ? Un grand nombre de sites proposent ainsi de mettre en contact direct le touriste et l'habitant, pour un toit gratuit, avec CouchSurfing, basé sur la convivialité et les rencontres, ou payant, avec AirBnB et Wimdu, qui vous permettent de louer votre chambre d'amis ou votre appartement... à la nuit, comme un hôtel. 

Vous connaissez les rues de votre ville comme personne ? Pourquoi ne pas faire partager votre passion pour votre quartier en proposant des visites guidées aux visiteurs de passage ? De nombreux sites permettent aujourd'hui aux habitants des lieux touristiques de proposer leurs propres activités : atelier de cuisine, cours de danse... pour les voyageurs connectés, désireux de vivre des expériences hors des sentiers battus de l'industrie touristique, c'est plutôt une aubaine.

On le voit, le « tourisme social » fait émerger de nouveaux modèles économiques qui bousculent certains intermédiaires traditionnels entre le touriste et ses vacances, et en propose de nouveaux. Ce qui suscite des interrogations de la part des acteurs institutionnels, qui doivent parfois renouveler leurs offres, voire se positionner différemment pour intervenir dans la nouvelle « chaîne de valeur ».
 



« Dites-moi comment vous passez vos vacances... je vous dirai qui vous êtes »

Du côté des vacanciers, apparaît un nouvel idéal-type : dopé aux sites communautaires, le touriste 2.0 est réputé faire de ses vacances connectées un véritable « style de vie ».

- Dès son vol, il choisit son voisin en visualisant les profils Facebook et LinkedIn des autres passagers via Meet & Seat de la compagnie KLM. 

- Sur place, il aménage sa journée en quelques secondes, grâce à My Next Trip qui lui suggère les sorties les plus populaires chez les utilisateurs Foursquare de la région. 

- De retour de vacances, pourquoi n'afficherait-il pas fièrement son lifestyle ? Pour garder un souvenir inoubliable de leur périple géolocalisé, certains s'offriront même un bijou ayant la forme de leurs déplacements autour du globe.

 

> Connexion... pour préparer la déconnexion

Savoir déconnecter, le moment venu : cela fait aussi partie du style de vie de ces nouveaux vacanciers. Après avoir tout organisé grâce au réseaux sociaux et au web communautaire, comment en effet passer les vacances les plus relaxantes, sans se trouver piégé par des emails de réservations à gérer tout au long du séjour ? Peut-on se laisser porter, retrouver le plaisir de se perdre qui fait aussi partie du jeu ?

Pour ce genre d'envies aussi, il y a des idées sur les réseaux : on y trouve par exemple la liste des hôtels qui jouent la carte du « digital detox », en confisquant tous vos objets numériques à votre arrivée. Et pour vraiment se laisser surprendre, les plus audacieux testeront Nextpedition : un voyage mystère réalisé sur mesure et dévoilé au jour le jour. L’idée est simple : il vous suffit de remplir un questionnaire pour vous voir proposer le voyage qui ressemble le plus à votre profil.

Et vous, personnaliserez-vous vos vacances jusqu’au moindre détail, ou laisserez-vous faire le hasard ?

Tommy Pouilly (@5h55) le 17/07/2012
Tommy
Tommy Pouilly (@5h55) le 17/07/2012

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.