Éducation

Cinq bonnes idées pour tenter de changer le monde

0

Quand on est jeune, on n’a peut-être pas d’argent, mais on a des idées. C’est ce que n’ont cessé de démontrer les étudiants des 72 équipes sélectionnées pour la phase finale d’Imagine Cup, qui a eu lieu à Sydney et s’est achevée mardi 10 juillet.

Récompensés ou non par une médaille, tous les responsables des projets arrivés jusqu’à ce stade de la compétition ont tenté de proposer des concepts neufs pour relever les objectifs du millénaire définis par l’ONU. Vont-ils réussir à changer, ou au moins améliorer, la vie quotidienne de millions de personnes - élève, bénévoles, habitants de pays pauvre, personnes en situation de handicap ?

Réponse à travers une sélection de cinq projets du monde entier - et pour retrouver les projets français, c’est par ici que ça se passe.

> Guider les aveugles par téléphone

Et si les téléphones pouvaient servir aux non-voyants pour les aider à décrypter leur environnement ? C’est l’idée des Néo-Zélandais de la Team MobileEye. En combinant crowsourcing et intelligence artificiel, chaque photo prise depuis le mobile de la personne aveugle est interprétée pour lui donner des informations supplémentaires. De quoi rendre possible la compréhension d’un menu au restaurant ou les panneaux dans la rue :

> Des maths oui, mais funs

Peut-on faire aimer les maths à un enfant ? En tout cas, il est désormais possible de lui faire prendre goût au calcul par le jeu, ce qui est un début. Avec MathDash, les Américains de Drexel Dragons tentent de réhabiliter cette matière dans le cœur des jeunes joueurs. Prêts ? Additionnez !

> Rendre la parole aux muets

Si la paire de gants des Ukrainiens de Quadsquad n’est pas sans rappeler un autre projet proposé par une équipe française, nos amis d’Europe de l’est ont réussi à créer un vrai prototype convaincant. Ce dernier arrive sans mal à traduire et à restituer les mots et expressions simples du langage des signes. Des résultats qui ont permis aux trois développeurs de remporter la médaille d’or dans la catégorie phare de la compétition, en « Software Desgin ».

> Un stéthoscope connecté

Aujourd’hui, on peut facilement soigner la pneumonie, encore faut-il en faire le diagnostic. Grâce à une application pour téléphone et un stéthoscope à moins de 15 dollars, cette innovation imaginée par de jeunes Australiens pourrait bien sauver la vie des plus fragiles.

> Un caddie autonome et motorisé

Quand on souffre d’un handicap moteur, difficile de faire ses courses à l’aide d’un caddie. Et si ce dernier se déplaçait seul, à l’aide d’un petit moteur et de Kinect ? C’est désormais chose faite avec wi-GO, tout droit sorti des esprits de cinq apprentis informaticiens portugais, et qui récolte au passage une médaille de bronze dans la catégorie « Software Desgin ».

RSLN le 11/07/2012
rsln
RSLN le 11/07/2012

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.