Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Vu sur le web

« L'inflation diabolique des mots de passe »

1

Et si l’enfer, ce n’était pas les autres, mais vos (longues) séries de mots de passe ? C’est en tout cas la position que défend le philosophe Roger-Pol Droit dans Les Echos, non sans humour :

« La folie guette celui qui tenterait de retenir la foule de "login", "passwords" et autres identifiants que requiert une existence connectée. Pour se rassurer, en cas de perte, on a répondu à une question secrète, du genre "quel est le second prénom de votre cousine germaine ?", mais on n'est pas certain de s'en souvenir, ni même d'avoir une cousine », écrit-il.

Il est vrai que cette inflation diabolique des chiffres à retenir, commencée avant même Internet (immeubles, cartes de paiement, téléphone, etc.) a de quoi donner le tournis. Une solution ? Simplifier les moyens d’identification :

« On peut souhaiter que demain [les machines] apprennent à nous identifier vite et bien, que la jungle des mots de passe laisse place à d'autres modes de reconnaissance et d'identification - empreintes digitales, iris, reconnaissance des voix et des visages, ou mieux encore. », imagine-t-il. Une évolution déjà à l'œuvre, en Inde par exemple.

Rappelons à toute utilité que quelques règles élémentaires existent pour sécuriser –  donc, compliquer –  vos mots de passe : utiliser au moins 8 caractères, y intégrer un chiffre et une majuscule, ainsi qu’un signe alphanumérique ( - ; + ; %, etc.). Les « 123456 » ou « iloveyou » n’ayant jamais protégé ni votre vie privée, ni votre compte en banque

Pour prolonger la réflexion, Roger-Pol Droit propose cette pensée en guise de conclusion :

« En fin de compte, il s'agit de savoir si nous choisissons comme mot de passe pour notre avenir "mécaniser l'humain" ou "humaniser la machine". »

Jason Wiels le 04/07/2012
jason
Jason Wiels le 04/07/2012

1 Comments


Shifen

Parfaitement vrai ce vous dites ca m'a l'air tres subtile pour les responsable de ses actes qui savent pour qui et pour quel  raisons ils le font j'ai beaucoup cette pensee que vous exposez a savoir si l'on a pour ambition de mecaniser l'Homme et d'humaniser les machines pour quel interet je ne sais  merci beaucoup pour ce partage et svp continuez a edifier le monde sur ce que vous trouvez de louche afin de sauver ceux qui veulent etre sauves

le 17 August 2013

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.