Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Économie numérique

Eric Boustouller : « le train de la révolution numérique est en marche »

0

Paru à la mi-avril, L’Atout numérique (éd. JC Lattès, 2012) est un plaidoyer contre les idées reçues sur la révolution numérique. Son auteur, Eric Boustouller, président de Microsoft France [l'éditeur de RSLN], nous explique pourquoi la France a tout ce qu’il faut pour tirer son épingle du jeu dans cet écosystème, à l’échelle mondiale.

RSLN : Pour quelles raisons avez-vous écrit ce livre ?

Eric Boustouller : Ce livre est celui d’un optimiste. J’ai eu envie de raconter ce numérique que je vois tous les jours, cette révolution à petits pas qu’inventent au quotidien citoyens, enseignants, entrepreneurs, parents, artistes, militants, etc. Bien souvent pour le meilleur plutôt que pour le pire !

Les discours sur les mutations induites par la révolution numérique se partagent en deux camps. D’un côté, on trouve les technophiles convaincus, voire fascinés par les outils et par leurs usages toujours innovants. De l’autre – comme à chaque fois que nos modes de vie traditionnels sont remis en question –, les pessimistes sonnent l’alerte pour dénoncer les dérives possibles d’une révolution qui s’incarnerait sans prendre le temps de la réflexion. Il ne s’agit pas de dire qui a raison et qui a tort. Imaginer le pire a une vertu évidente, qui est de tout mettre en oeuvre pour l’empêcher d’arriver. Mais il ne faut pas que ce pessimisme se transforme en renoncement.

Or, le train de la révolution est en marche, et cela se traduit par des opportunités spectaculaires qui sont à portée de main, et qui peuvent nous aider à résoudre des équations qu’on croyait impossibles. À l’heure où la France cherche à imaginer et à bâtir les voies de sa croissance future, la triple innovation économique, sociale et démocratique que permet le numérique sera déterminante pour relever ce défi.

Vous vous intéressez particulièrement à la façon dont les outils numériques sont intégrés dans les classes pour y réinventer les modalités de la transmission…

Je parle beaucoup de l’école parce que c’est là que notre avenir est en train de s’écrire. Et il est vrai que, dans l’éducation, les apports du numérique sont spectaculaires. Parce qu’il redynamise l’enseignement en rendant les enfants acteurs de leur apprentissage. Parce qu’il offre des solutions pour gérer l’hétérogénéité naturelle des élèves, en permettant de faire du sur-mesure pour tous.

Ainsi, avec le manuel scolaire numérique, les enseignants peuvent mettre à la disposition de leurs élèves des exercices interactifs personnalisés grâce auxquels chacun travaille en finesse sur ses lacunes. Dans l’apprentissage des langues aussi, les possibilités sont immenses. Aujourd’hui, dans un cours de langue, un élève parle en moyenne une dizaine de minutes … par an. Imaginez que vous puissiez organiser une visioconférence avec une classe en Irlande, ou que vous chattiez tous les jours sur Skype avec votre correspondant allemand.

Soudain on démultiplie les interactions, on casse le caractère artificiel, on a de vraies conversations, et, croyez-moi, ça change la donne !

Enfin, vous défendez dans votre livre l’excellence de la France en matière d’économie numérique. Comment définiriez-vous l’atout numérique français ?

L’écosystème de l’innovation en France est dense, très dynamique et plus qu’inventif. Nous avons des entreprises dont nous pouvons être fiers dans le logiciel et le web, dans les sociétés de service, le jeu vidéo… On pourrait aussi parler du cinéma, de la santé, de la musique en ligne, etc.

Ces quinze dernières années, le secteur Internet a entraîné la création de près de 700 000 emplois, ce qui représente pas moins du quart des créations d’emploi. En France, on peut se targuer d’avoir des formations en sciences et en mathématiques parmi les meilleures du monde, et des équipes de recherche à la pointe dans le domaine du numérique. Je pense à l’Inria notamment, avec lequel Microsoft Research a d’ailleurs mis en place un partenariat depuis quelques années.

On est aussi très forts en animation, en design. La France à la traîne du numérique ? Je ne le crois pas. Bien au contraire : nous avons tout pour jouer dans la cour des grands et faire de la France une terre d’excellence numérique.

> Retrouvez l'interview d'Eric Boustouller et d'autres articles sur le numérique dans RSLN 11

RSLN le 11/06/2012
rsln
RSLN le 11/06/2012
Photographie :

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.