Vu sur le web

Manuel Lima et le pouvoir des réseaux

0

Comment représenter un monde qui se complexifie ? C'est la question à laquelle a répondu le designer Manuel Lima au micro de la Royal Society for the encouragement of Arts (RSA).

En matière de simplification de la complexité, les designers font face à un véritable challenge au moment où nos ordinateurs brassent des avalanches de données. Face au risque d'infobésité, les data-visualisations qui fleurissent sur les médias numériques apparaissent comme une solution crédible : en tant que fondateur de VisualComplexity.com, Manuel Lima en sait quelque chose. 

Quant à l'institution britannique qui accueille le designer, elle se montre elle-même plutôt innovante avec ses RSA Animatedes versions dessinées de ses vidéos de personnalités intervenant pour un « 21ème siècle des Lumières ». Ici, les dessins soutiennent l'attention et facilitent ainsi la compréhension et la diffusion des idées. 

Le pouvoir des réseaux, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous, est la dernière en date de ces vidéos innovantes.

> De l'arbre au réseau

A l'image de l'arbre généralogique, de l'arbre des savoirs des encyclopédistes ou des arborescences de classement de nos fichiers et dossiers, la métaphore de l'arbre a longtemps été dominante pour (se) représenter le monde. Symbole religieux, l'arbre a été investi par la science comme système de classification des connaissances : pendant des siècles, il nous a aidé à représenter les valeurs d'ordre, de symétrie, de hiérarchie, d'équilibre, de simplicité et d'unité.

Mais « les arbres deviennent insuffisants pour expliquer la complexité du monde moderne », explique Manuel Lima. Pour lui, nous nous trouvons face à un changement de paradigme : les réseaux s'avèrent plus utiles, car ils permettent de représenter finement les liens et les interdépendances entre chaque chose. Le défi, aujourd'hui, est d'embrasser une complexité organisée. Une démarche facilitée par la puissance de calcul de nos ordinateurs, et que les designers comme Manuel Lima s'efforcent d'accompagner.

De l'infiniment petit à l'infiniment grand, les réseaux sont partout. Le cerveau, par exemple, est un réseau de neurones... qui sont eux-mêmes un réseau de molécules. La société est un réseau de personnes liées par différentes sortes de relations. Les galaxies se distribuent dans l'univers selon de grands réseaux cosmiques de filaments... Les représentations de ces réseaux à différentes échelles se ressemblent tellement, que pour Manuel Lima, c'est à se demander s'il n'existe pas une « structure universelle ». 

Encore une fois, la data visualisation est un bon moyen de se représenter cet emboitement de réseaux qui constitue le réel. La preuve ici, en images.  

Tommy Pouilly (@5h55) le 25/05/2012
Tommy
Tommy Pouilly (@5h55) le 25/05/2012

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.