Vu sur le web

L'impression 3D va-t-elle déclencher une nouvelle ère industrielle ?

0

Sur la scène de Lift 12, Lisa Harouni, fondatrice de la société spécialisée dans l’impression 3D Digital Forming, a présenté les possibilités ouvertes par l’impression 3D. Hubert Guillaud, rédacteur en chef d’InternetActu, revient dans un article publié le 14 mars dernier sur cette intervention. Santé, arts, transports : l’impression 3D ouvrirait une nouvelle ère industrielle.

> La créativité en perspective

Comme le rappelle Lisa Harouni dans sa présentation, l’impression 3D n’est pas récente. Cependant l’amélioration de la qualité des objets permet désormais de dépasser les simples prototypes et de proposer des objets finis. Lunettes, lampes, meubles : cette technique ouvre la voie à des réalisations très diverses.

« L’impression 3D ressemble à l’impression 2D, mais plutôt que d’imprimer des modèles sur des feuilles de papier, ici, l’idée est de les imprimer en 3 dimensions pour leur donner une existence concrète. », explique l’entrepreneuse.

Et les champs d’applications de cette innovation sont de plus en plus larges : elle est utilisée pour les moteurs de véhicules, des structures imbriquées dans des constructions existantes et même pour la création d’implants médicaux. L’intérêt de cette technologie ? Créer sur-mesure, fabriquer de façon unique.

> « L’individualisation industrielle »

L’impression 3D pourrait changer bien des choses dans le secteur industriel : avec une création sur demande, plus besoin d’entrepôts ou de transports. La création de meubles, de vaisselle ou d’autres fournitures se fait localement et selon les besoins. L’impression 3D ouvre ainsi la création aux particuliers pour leur quotidien. Pour Lisa Harouni, c’est une ère de l’individualisation industrielle qui s’annonce :

« Nous sommes là face à une technologie qui va transformer le paysage de l’industrie tel qu’on le connaît. »

Et cette nouvelle ère n’est pas sans soulever de nombreuses interrogations : la création simplifiée implique-t-elle la consommation excessive ? Ou au contraire, pourra-t-on trouver tout ce qu’il nous faut pour réparer et faire perdurer nos objets préférés ?

Claire Abrieux le 19/03/2012
Claire
Claire Abrieux le 19/03/2012

Pingbacks and trackbacks (1)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.