Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Société

RSLN - Social Media Collective : les sciences sociales pour mieux comprendre les enjeux numériques

0

Au début du mois de juin 2011, nous avons découvert un blog, un peu particulier. Pas sur la forme, puisqu’il ressemble à des milliers d’autres. Mais c’est en descendant un peu sur la page d’accueil et en arrivant sur la liste des auteurs que nous avons compris que ce n’était pas exactement un blog comme les autres.

Ce blog, c’est celui du Social Media Collective, l’un des labos de Microsoft Research New England. Plus précisément, un labo regroupant des ethnographes, des sociologues et des chercheurs spécialistes des médias sociaux et plus largement de la culture numérique.

Sous la direction de danah boyd, on retrouve ainsi Alice Marwick, Alessandro Acquisti, Mike Ananny ou encore Kate Crawford. Autant, donc, de chercheurs en sciences humaines, s’attaquant, avec les outils issus de leurs champs de spécialisation réciproques, aux enjeux du numériques - à l’heure où le débat français sur les digital humanities est (relativement) intense, cela nous rappelle quelque chose. 

Mais tous ont le même objectif : « Comprendre comment les médias sociaux façonnent et sont façonnés par notre société ». Et faire entendre leurs voix, raconter leurs travaux et interrogations, présenter leurs recherches en dehors des cercles universitaires traditionnels.

Parfois, cela peut prendre des formes inattendues : une liste de lectures en cours, façon prise de notes rapide ; un rapport de stage ; une tribune quasi revendicative. Mais au bout de quelques semaines, le constat est là : après chaque lecture, nous avons l’impression d’avoir appris quelque chose.

Régulièrement, nous allons donc vous proposer, sur RSLN, une traduction de ces billets. En fonction des sujets abordés, de nos intérêts particuliers, et dans la limite de nos compétences également. Mais avec plusieurs ambitions en tête : vous surprendre, vous proposer des regards inattendus, vous suggérer de nouvelles manières d’envisager des enjeux lourds.

Premier exemple ici, avec la traduction d’un texte d’Andrés Monroy-Hernández, datant du 31 août 2011, qui interroge la propagation de rumeurs sur les réseaux sociaux.

PS : Nous entamons ce débat alors que, de Christan Faure à Pierre Mounier, sur Homo-numericus, en passant par Hubert Guillaud, sur La Feuille, le débat sur les « digital humanities » fait rage. On vous conseille également de lire : Le Manifeste des Digital humanities, par Marin Darcos, et de jeter vos deux oreilles sur l’émission : « Comment faire des sciences sociales avec le numérique ? », de Place de la Toile

Entreprendre ces traductions est une manière pour nous, chez RSLN, de mettre à profit notre proximité avec des acteurs clefs de cette réflexion, pour essayer d’enrichir ces débats.

> Pour aller plus loin :

RSLN le 13/09/2011
rsln
RSLN le 13/09/2011

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.