Co-fondateur, Electronic Shadow (plate-forme de design hybride)

Yacine Aït Kaci Terminée la Silicon Valley, tentons plutôt la Silicon Cloud !

La concentration géographique perd de son sens. Pour se poser cette question, il faut tout d'abord s'entendre sur ce qui a fait le succès de la Valley, si ces "recettes" peuvent fonctionner dans un autre contexte et si finalement elles sont encore véritablement un objectif en 2010. Ce qui caractérise de façon impressionnante la Silicon Valley, c’est la concentration dans une zone géographique limitée de la plupart des acteurs les plus influents des technologies contemporaines mondiales.

L’histoire de la Silicon Valley ne croise pourtant pas celle d’un équivalent à notre commission européenne ou nos instances locales d’état, c’est un mélange de conditions géographiques favorables, d’universités particulièrement pointues, d'un dynamisme des entreprises locales et du rayonnement de leur succès au niveau international. Ce n’est d’ailleurs pas une histoire purement américaine puisque la moitié environ des ingénieurs, développeurs et créateurs sont étrangers, notamment européens, sans aucune barrière linguistique et pour au final une réflexion plus globale que locale.

De fait, aujourd'hui, à l'heure de la dématérialisation et du réseau, la concentration géographique perd de son sens, la Silicon Valley d'aujourd'hui pourrait être entièrement virtuelle et délocalisée, non plus une valley mais un Silicon Cloud qui est peut-être la chance de l'Europe à moyen terme de faire coexister ses réalités locales, ses langues et ses spécificités.
 

Délégué général de la Fondation pour l'Internet Nouvelle Génération (FING), président de l’Institut européen du e-learning (EIfEL).
Président de RebellionLab (spécialisé dans l’innovation et les nouvelles technologies), écrivain, journaliste et conférencier.
Co-fondateur, en 2000, d'Exalead en 2000 pour révolutionner le monde de la recherche en entreprise.
Créateur de faberNovel, agence d’innovation ; président Silicon Sentier (La Cantine) (photo : Stéphane Lavoué)
Directeur de la recherche à Rouen Business School, enseignant dans le Master « Industries de Réseau et Economie Numérique » (Polytechnique, Supélec, Telecom Paris, UPMC, Paris-Sud, Paris-Ouest Nanterre)
Chercheur en mathématiques appliquées (Cambridge), chercheur associé (CNRS)
Directeur d’ISSY MEDIA, Société d’Economie Mixte chargée de la communication et des Technologies de l’Information de la ville d’Issy-les-Moulineaux
Cofondateur et directeur délégué général, Groupe Reflect, agence de marketing interactif et relationnel
A créé, en 1989 et dirige depuis le Comité Richelieu, association française des PME innovantes
Président de l'AEC, Aquitaine Europe Communication, délégué Général de l’Université d’Eté de la Communication de 1980 à 2002
Directeur général de l’Agence Régionale de Développement Paris Île-de-France
Chercheuse à l’Institut Telecom-Telecom & Management et co-présidente du Think Tank Renaissance Numérique
Professeur de sociologie à l’université Paris-Est Marne la Vallée, Directeur de la revue RESEAUX, communication, technologie et société.
Président du CUBE, centre de création numérique, président de NAVIDIS SA
Professeur d’économie à l’Université Paris 2, fondateur TERA Consultants (expertise économique)
Directeur Général du Groupe Cegid, Président de l’AFDEL (Association Française des éditeurs de logiciels)
Chercheur à la Toulouse School of Economics et Directeur de Recherche au CNRS.
Directeur associé d’Elaia Partners, fonds de capital risque spécialisé dans l’économie numérique. Avant de se dédier à l’investissement, il a été entrepreneur et chercheur en mathématiques.
Président de la FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication)
Fondateur et dirigeant de NoDesign.net, agence de design numérique.

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.