Suivez-nous également sur Twitter @RSLNmag
Société

Comment aider des enfants autistes avec les nouvelles technos ?

2

La finale mondiale d’Imagine Cup, compétition qui met la créativité étudiante au service de grandes causes débute ce vendredi 8 juillet, à New-York. Deux étudiants d’Orléans ont pris un peu d’avance : ils ont remporté le prix mondial dans la catégorie « Windows 7 Touch ».

Tout a commencé par la simple rencontre de deux étudiants et d’une famille, les parents et leur petite fille, India Rose. Autiste, India Rose a la capacité de construire une réflexion, mais ne peut pas la verbaliser. Comme les 60.000 à 100 000 autres autistes en France, sa communication est limitée au strict minimum.

Comment les aider dans leur vie quotidienne, en leur offrant plus d’autonomie, et comment faciliter leur communication ? C’est l’idée derrière le projet de José Martins et Anthony Froissant, étudiants à l’Université d’Orléans, qui a remporté le premier prix mondial dans sa catégorie à Imagine Cup 2011.

Explications :

« Quand India Rose voulait manger des céréales, elle partait chercher un pictogramme dans un classeur PECS pour le montrer à ses parents. Quand on a vu qu’elle adorait les ordinateurs et en particulier les tablettes, on a pensé qu’on pouvait peut-être mixer ces éléments pour lui faciliter la vie. »

Les deux étudiants ont alors imaginé une association, sur tablette, entre des pictogrammes et des mots puis entre ces mots et une synthèse vocale énonçant la phrase.

> Concrètement, comment ça marche ?

L’application a été développée sur tablette et présente une collection d’images sélectionnées par les parents. Contrairement à la plupart des applications qui utilisent des images génériques, la collection peut être personnalisée par les parents selon les besoins ou le vocabulaire de leurs enfants.

L’enfant utilise ensuite les pictogrammes pour reconstituer la phrase qu’il souhaite. Il la valide et elle est prononcée à haute voix via la synthèse vocale, ce qui permet à la fois d’entendre et d’associer le son à l’image, mais également d’attirer l’attention de l’adulte, et surtout des personnes qui ne sont pas habituées à ce type de communication.

Les créateurs de l’application expliquent qu’ils « se sont attachés à être la main des parents : ils nous expliquent comment ils voient l’application, ce qu’on pourrait lui apporter, ils nous guident dans nos choix. L’objectif est de répondre le mieux possible à leurs besoins ».

> Un projet communautaire

Et le projet compte capitaliser sur cette dynamique entre les parents, les enfants et les développeurs pour créer une véritable communauté :

« Imagine Cup, c’est une vitrine pour monter ce projet communautaire : nous avons pour ambition de créer une vaste communauté pour les enfants autistes, leurs parents et des développeurs qui ont envie de faire quelque chose autour de ce projet et pour le faire grandir, notamment à l’international. »

Mais comment structurer cette communauté ?

« On réfléchit à créer une association, on n’a pas vraiment eu le temps d’y réfléchir pour l’instant mais on aimerait avoir une association dédiée à l’autisme avec pignon sur rue, en France ou à l’international, pour nous aider à porter notre projet.

Il reste à trouver la bonne structure mais on veut absolument que cela reste un projet libre pour qu’il soit le plus utilisé et le plus distribué possible » expliquent les deux étudiants.

L’application ne se destine en effet pas uniquement aux enfants :

« Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. L’application a pour vocation à les accompagner, depuis la formation et l’apprentissage de la communication vers un outil personnalisable une fois que les utilisateurs sont plus âgés ».

Les idées pour étendre l’application et lui rajouter de nouvelles fonctionnalités ne manquent d’ailleurs pas :

« On voudrait que les parents puissent créer un dossier avec leurs pictogrammes et le stocker dans le cloud, pour leur simplifier la vie et pour faciliter le transfert entre les utilisateurs. Ils pourront ainsi utiliser les mêmes pictogrammes sur tous leurs supports – ordinateur, tablette, smartphone – simplement grâce à une connexion Internet. »

> Imagine Cup, qu’est-ce que c’est exactement ?

Imagine Cup fête sa neuvième bougie avec cette nouvelle édition des championnats du monde étudiant de l’innovation numérique, organisée par Microsoft. Comme l’année dernière, l’objectif pour ces étudiants est de répondre à un ou plusieurs des huit Objectifs du Millénaire pour le développement, adoptés en 2000 : « Imaginez un monde où la technologie nous aide à répondre aux enjeux les plus cruciaux de notre société. »

Concrètement : les étudiants candidats doivent imaginer des outils informatiques - dans différentes catégories, ici Windows 7 Touch - pour réduire la mortalité infantile et la faim dans le monde, pour garantir un accès équitable à l’eau et à l’éducation ou encore pour préserver les réserves énergétiques de la planète. Tous les détails sont disponibles ici.

> Pour aller plus loin :

RSLN le 05/07/2011
rsln
RSLN le 05/07/2011

2 Comments


Stéphanie

Je suis la maman d'India-Rose et je suis choquée par ce que je lis.
Ma fille n'a jamais fait d'AVC, qui a raconté ça ?
Elle ne prend pas ses pictos dans une boite à chaussures mais sur un classeur PECS. Il serait bien de ne pas raconter n'importe quoi aussi je vous demande de rectifier ces erreurs.
Cordialement.

le 22 August 2012
RSLN

Bonjour Stéphanie,
merci pour votre commentaire et toutes nos excuses pour ces erreurs, l'article a été bien évidemment édité pour en tenir compte.
Bien à vous

le 22 August 2012

Pingbacks and trackbacks (2)+

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.