De nouvelles adresses IP pour éviter la saturation

De nouvelles adresses IP pour éviter la saturation

Mercredi 8 juin, c’était la journée de l’IPv6. Vous ne savez pas ce que c’est et vous n’avez rien remarqué ? C’est bon signe.

 

Tout part d’une question : comment faire face à la multiplication des terminaux connectés à l’Internet ? C’est ce défi qui motive le passage des IPv4 aux IPv6 et notamment les tests réalisés par les géants du Web, qui ont rendu accessibles leurs sites à ces nouvelles adresses IP ce mercredi, comme le rapporte la BBC. Explications.

 

L’équation était en fait assez simple : depuis les années 80, les adresses IP, qui permettent d’associer à un terminal connecté à l’Internet un identifiant unique, étaient composées de quatre nombres décimaux séparés par des points - par exemple 192.168.55.67 – et étaient codées sur 32 bits. Or avec ce système on ne peut attribuer « qu’ » un peu plus de 4 milliards d’adresses.

 

Avec la croissance exponentielle de l’Internet et du nombre de terminaux connectés, ces adresses, appelées IPv4, se sont épuisées et sont proches de la saturation. D’où l’idée et la nécessité de passer à des adresses IPv6, beaucoup plus longues car codées en 128 bits, et permettant près de … 340 sextillion (10 puissance 36 !) possibilités d’adresses.

 

Devant l’ampleur de la tâche, le changement ne se fera pas du jour au lendemain mais ne devrait pas pour autant nécessiter des aménagements importants pour les utilisateurs : une simple mise à jour du matériel de connexion devrait suffire.

Admin RSLN le 09/06/2011

On en parle sur Twitter


Ajouter un commentaire


biuquote
  • Comment
  • Preview
Loading