Société

Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ?

21

Doit-on réguler les jeux vidéo ? C’était la question centrale au cœur du séminaire organisé par le Centre d’Analyse Stratégique, le 23 novembre dernier, et au titre un brin provocateur de « Jeux vidéo : Addiction ? Induction ? Régulation ».

Car cette question de la « régulation » des jeux vidéo, et surtout son rapprochement avec l’addiction, ont suscité de nombreuses réactions. Le « psy et geek » Yann Leroux a par exemple pris la parole sur son blog, pour y développer la question de la violence et le mythe de l’addiction, tout comme Olivier Mauco qui, après avoir directement participé au séminaire, nous en a livré un compte-rendu détaillé.

De notre côté, nous vous parlions déjà il y a quelques temps des idées reçues sur les jeux vidéoet la nécessité de les dépasser pour réellement comprendre les enjeux et l’évolution de la pratique.

Pour accompagner ce "débat", et l'éclairer de quelques chiffres, nous avons souhaité décrypter en détail les résultats d'une étude conduite par l’institut TNS Sofres, et publiée le 18 novembre, qui permet de bien préciser les enjeux de la question.

Intitulée « Les adolescents et les jeux vidéos », et disponible ici en PDF, elle a été commandée par l'Unaf et l'association Action Innocence. Réalisée auprès de 500 adolescents âgés de 12 à 17 ans (un échantillon limité), elle apparaît néanmoins éclairante, tant sur les pratiques et les usages que sur les questions relatives à l'encadrement, par les adultes, de la pratique des jeux vidéo.

> Le jeu vidéo n’est pas un monstre chronophage :

Lorsqu’ils sont interrogés sur les activités auxquelles ils dédient le plus de temps, les adolescents placent le jeu vidéo assez loin dans leurs pratiques :

  • 62% le consacrent à leurs amis,
  • 35% à surfer sur Internet,
  • 33% à leur famille et à leurs parents ou encore à téléphoner et à envoyer des SMS
  • ... très loin devant le jeu vidéo - à seulement 18%...

Le jeu vidéo reste ainsi un loisir très apprécié mais sans pour autant sacrifier les autres activités.

> Les adolescents jouent plus et plus souvent que les adolescentes :

Parmi les adolescents qui consacrent une part importante de leurs loisirs aux jeux vidéos, 32% sont des garçons contre seulement 8% de filles.

La fréquence de jeu est également révélatrice : 31% des adolescents déclarent jouer une fois par semaine (weekend exclu) mais près de 44% sont des filles. De la même façon, les joueurs les plus réguliers représentent 26% des adolescents mais 36% sont des garçons.

Ces chiffres sont intéressants car ils sont différents de ceux que nous vous proposions dans un article précédent : l’étude en question montrait que sur les 63% de Français qui déclaraient avoir joué à des jeux vidéo au cours des six derniers mois, 52% étaient des femmes

Il s’agissait de la pratique dans son ensemble et il existe logiquement des différences en fonction de la catégorie de jeux considérée mais également en fonction de l’âge des joueurs. Il semblerait ainsi que si la mixité de la pratique est atteinte à partir d'un certain âge, chez les jeunes, les joueuses restent moins représentées que les joueurs.

> Tous les supports sont représentés mais le mobile reste en retrait :

L’ordinateur continue à rester la plateforme privilégié pour les jeux (88%) devant les consoles portables (75%) et les consoles de salon (32%). Le téléphone portable reste pour l’instant en retrait (19%).

Il est intéressant de noter que l’ordinateur concentre les joueurs les plus réguliers ce qui peut laisser penser que la distinction entre joueurs casuals sur consoles et joueurs plus investis sur ordinateur persiste.

Les supports varient également en fonction du genre : l’ordinateur est assez mixte mais les consoles de salon sont plébiscitées par les garçons et les filles semblent plus enclines à jouer sur téléphone portable.

> Les jeux vidéo en ligne : une pratique démocratisée et acceptée par les parents

68% des adolescents déclarent jouer à des jeux vidéo en ligne et 9 sur 10 le font avec l’accord de leur parent : la pratique s’est bel et bien massifiée et semble acceptée.

Malgré les récentes évolutions constatées sur le marché des biens virtuels et leur forte croissance, ils ne rencontrent vraiment pas le même succès auprès des adolescents : 90% n’ont jamais acheté d’objets virtuels avec de la monnaie réelle et peu d’entre eux dépensent de l’argent pour jouer en ligne.

> Les parents jouent (trop peu) avec leurs enfants :

L’étude montre que la moitié des adolescents jouent au moins de temps en temps avec leurs parents à des jeux vidéo. Mais seuls 2% le font régulièrement et plus de 30% n’y jouent que rarement.

L’investissement semble assez minimaliste alors qu’il peut être extrêmement riche, à la fois pour l’adolescent et pour ses parents.

> Le jeu vidéo fait pourtant partie de la vie familiale

Il structure à la fois le temps passé en famille mais également les discussions voire … les disputes. Le partage de l’équipement (ordinateur, télévision, console) en est l’une des principales causes avec le temps passé à jouer au détriment d’autres activités ou de la vie familiale.

> Très peu de logiciels de contrôle installés :

Le logiciel de contrôle parental, bien qu’en croissance, reste très peu installé : dans moins d’un foyer sur 3 sur l’ordinateur, un sur 8 sur la console, et un sur 10 sur le téléphone portable.

> Les parents fixent des règles à un adolescent sur deux :

Une proportion à la fois intéressante et alarmante des parents fixe des règles à leurs adolescents à propos des jeux vidéo : un sur deux.

Ces règles portent notamment sur le temps de jeu et les moments où ils peuvent y jouer. Dans les deux tiers des cas, elles sont fixées en concertation avec le joueur.

> Ces règles fonctionnent-elles ?

Les adolescents à qui leurs parents ont posé des règles ont un comportement différent de ceux sans ce qui laisse penser que les règles sont efficaces : ils ont moins tendance à jouer directement en rentrant de cours ou avant d’avoir fait leur devoir.

Ils jouent également moins le soir avant d’aller dormir. Il est intéressant de noter que les joueurs à qui les parents ont fixé des règles sont ceux qui se déclarent les plus gênés par des contenus de jeu inappropriés (situations effrayantes, images violentes, racisme, insultes…).

Sans doute parce que la discussion et la prise de décision en concertation, entre les parents et l’adolescent, permettent une prise de conscience et une responsabilisation bien plus efficace et salutaire que l’interdiction ou la stigmatisation.

> Pour aller plus loin :

Visuels utilisés dans le billet :

 

Arthur Jauffret le 10/12/2010
arthur
Arthur Jauffret le 10/12/2010

21 Comments


RSLNmag

[Etude] Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://bit.ly/e7fnKt

le 10 December 2010
fcinq

[RSLN] Non, le jeu vidéo n'est pas un monstre chronophage - Oui, les parents  jouent trop peu avec leurs enfants : http://bit.ly/e7fnKt

le 10 December 2010
ThierrySoulard

Apparemment, ce sont de très jeunes ados #photofail @RSLNmag [Etude] Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://bit.ly/e7fnKt

le 10 December 2010
Delphine_D

RT @fcinq: [RSLN] Non, le jeu vidéo n'est pas un monstre chronophage - Oui, les parents  jouent trop peu avec leurs enfants : http://bit.ly/e7fnKt

le 10 December 2010
WireJess

Article très intéressant à lire  : "Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ?" http://bit.ly/e7fnKt

le 10 December 2010
fab_co

REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog  -  Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://t.co/rp10qfy

le 11 December 2010
yannleroux

Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://is.gd/iBhu3

le 12 December 2010
EmilieNourra

RT @yannleroux: Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://is.gd/iBhu3

le 12 December 2010
jcdardart

RT @yannleroux: Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://is.gd/iBhu3

le 12 December 2010
wikilikis

phénomène de société tout de même...

le 12 December 2010
GameinSociety

RT @yannleroux: Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://is.gd/iBhu3

le 12 December 2010
Overdoseblog

Le jeu vidéo n’est pas un monstre chronophage via @RSLN http://fb.me/za4jB1QB

le 12 December 2010
snab_gab

RT: @Overdoseblog: Le jeu vidéo n’est pas un monstre chronophage via @RSLN http://fb.me/za4jB1QB

le 12 December 2010
Bohemond

Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://bit.ly/eWQR4p

le 12 December 2010
Tredok

Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://bit.ly/fT9v9k

le 13 December 2010
FauxHasard

RT @yannleroux: Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://is.gd/iBhu3

le 13 December 2010
julienllanas

Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://dlvr.it/BLkhv

le 14 December 2010
pierrepradal

RT @julienllanas: Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://dlvr.it/BLkhv

le 14 December 2010
Francescu

“Parmi les adolescents qui consacrent une part importante de leurs loisirs aux jeux vidéos, 32% sont des garçons contre seulement 8% des filles.”Je pense que la tournure de certaines phrases rend l'analyse étrange..

le 14 December 2010
chticom

Qui sont ces ados joueurs de jeux vidéo ? http://bit.ly/ewOp84

le 17 December 2010
evelyne2010

Reading:qui-sont-ces-ados-joueurs-de-jeux-video_ www.rslnmag.fr/.../?xtor=EPR-31

le 26 December 2010

Ajouter un commentaire


Loading
biuquote
  • Comment
  • Preview

S'abonner à la newsletter

Votre adresse email sera uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de RSLN. Microsoft ne l'utilisera pour aucune autre communication, qu'elle soit commerciale ou institutionnelle. Microsoft ne vend ni ne loue ses listes d'abonnées à des tiers.